fbpx
Vous lisez en ce moment
Charme, nature, design et durabilité : un mélange réussi pour le Chandolin Boutique Hotel

Perché à 2’000 mètres d’altitude, Chandolin fait partie des plus hauts villages d’Europe. Au cœur du Val d’Anniviers, en Valais, le Chandolin Boutique Hotel arbore ses 4 étoiles avec discrétion.

Ouvert au public depuis février 2017, après d’importantes rénovations, il a su trouver une place de choix dans une région au charme authentique. L’hôtel défend des valeurs fortes comme le développement durable et le respect de la nature, pour une nouvelle approche de l’hôtellerie de montagne.

 

Une expertise hôtelière confirmée

Jean-Marc Boutilly et son épouse, Charlotte, ont repris les rennes de l’hôtel suite à un véritable coup de cœur pour la région. Après un parcours hôtelier impressionnant au sein des palaces les plus réputés de Lausanne et de la Riviera vaudoise, Jean-Marc Boutilly a craqué pour les hauteurs des Alpes suisses : « cette région est exceptionnelle et jouit d’un très bel ensoleillement. J’aime tout particulièrement la gentillesse et la générosité des gens. Nous avons repris l’hôtel en septembre 2016, puis travaillé main dans la main avec les propriétaires et les architectes pour développer ce magnifique projet ».

 

Un hôtel qui ouvre ses portes à la nature

Les amoureux de la nature ne peuvent qu’être séduits par le concept du Chandolin Boutique Hotel qui valorise un tourisme respectueux de l’environnement. Son emplacement offre une vue imprenable sur la plaine du Rhône et la Couronne Impériale : le Weisshorn, le Zinalrothorn, l’Obergabelhorn, le Cervin et la Dent-Blanche, cinq sommets de plus de 4’000 mètres d’altitude. Avec un tel cadre, le dépaysement est total tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’hôtel où l’on retrouve du bois, de la pierre et des produits locaux. « Nous ne proposons que des produits de la région provenant d’artisans du Val d’Anniviers par exemple. Nous produisons même notre propre fromage grâce à notre vache que nous avons appelée « Titeuf ». L’authenticité passe également par là », explique Jean-Marc Boutilly.

 

Des principes écologiques respectés

L’engagement écologique se ressent au travers du label Minergie. « Les normes écologiques sont très importantes et nous tenons à les respecter. L’électricité est utilisée à 50% via des énergies renouvelables et nous utilisons le chauffage au bois. Nous avons des panneaux solaires, un éclairage LED à basse consommation ou encore des baies vitrées en épicea avec triple vitrage à haute performance », explique le directeur de l’établissement. Dans cet esprit, l’hôtel utilise le papier avec parcimonie. « Dans les chambres et les espaces lounge, nous avons placé des tablettes avec accès à une application intitulée Press Reader. Nos invités peuvent ainsi librement consulter les nouvelles », poursuit-il.

 

Design Hotels, la référence des boutiques-hôtels

Seuls 14 établissements suisses font partie du prestigieux groupe Design Hotels, répertoriant les meilleurs boutiques-hôtels à travers le monde. Le Chandolin Boutique Hotel n’a donc pas à rougir face à des stations comme Verbier ou Zermatt. Au contraire, l’établissement apporte un atout considérable à une région toute entière. Le bâtiment a été entièrement rénové par une équipe d’architectes locaux. La décoration intérieure, en équilibre entre tradition alpine et design contemporain, a été réalisée par Sandro Galloni, spécialiste renommé du design d’intérieur en Suisse et à l’international. Jean-Marc Boutilly explique qu’ « il a vraiment bien compris l’esprit et la philosophie du projet ».

 

Un hôtel à taille humaine

L’établissement dispose de 29 chambres, dont 3 suites et 4 appartements, d’une salle de conférence équipée et d’un spa avec sauna, hammam et espace de repos. Pour se détendre, les massages se déroulent dans un espace séparé. Les amateurs d’art de vivre apprécieront le Wine Bar, le bar lounge ou le Sunset, un chalet idéalement situé au pied des pistes pour l’après-ski. Quant au bar de nuit le Moonclub, il est ouvert uniquement durant la saison d’hiver. L’hôtel bénéficie d’un cadre calme, loin du stress du quotidien et du brouhaha des stations prisées. Pour Jean-Marc Boutilly, « le nouveau luxe, c’est le silence, la paix et la sérénité, le tout sans chichis ».

 

Une gastronomie authentique et locale

La cuisine du restaurant, signée par le Chef Stéphane Coco, propose des produits locaux et de saison. On craquera volontiers pour le foie gras poêlé et ses abricots du Valais, les filets de perches aux artichauts et son fameux cochon de lait accompagné de sa polenta à la raclette ou de sa fine purée de pomme de terre fondante. Quant aux réjouissances de fin de repas, la carte propose par exemple, une pêche melba à la verveine ou une nage de fraises du Valais et fleurs de sureau, avec son coulis de fraises à s’en relever la nuit ! Côté vins, le Valais offre décidément des petites merveilles, comme l’Humagne Rouge de Sierre, de chez Maurice Zufferey à Muraz sur Sierre.

 

Voir aussi

Team-building à la montagne

En plus de sa salle équipée pour des séminaires, aux airs de salons des plus beaux chalets suisses, l’hôtel propose des activités hors du commun. « Nous proposons des programmes spécifiques de team building, comme une initiation aux herbes d’alpage par exemple. L’équipe part à la cueillette puis apprend à les utiliser en cuisine, en confectionnant son propre beurre aux herbes de montagne. Une activité qui permet de resserrer les liens, tout en étant connecté à la nature », s’enthousiasme Jean-Marc Boutilly.

 

Chandolin : terre d’Ella Maillart, célèbre exploratrice

C’est à la fin du 19e siècle que le tourisme commence à se développer à Chandolin, lieu où la nature est reine, loin des centres touristiques. Dans l’histoire du village, on retrouve des personnalités comme Ella Maillart, exploratrice et écrivain, qui fait la fierté de la région. Au Chandolin Boutique Hotel, chaque chambre contient un livre à son effigie. Célèbre pour ses multiples exploits sportifs, ses voyages et ses livres, elle a parcouru les régions les plus reculées de la planète dans un esprit de pure aventure. Née à Genève en 1903, elle a fait construire son premier chalet à Chandolin en 1948, un village qui lui faisait penser au Tibet.

  

En été comme en hiver

Peu importe la saison, il y a toujours quelque chose à faire à Chandolin. En été, les randonneurs graviront les sommets alentours comme le Illhorn et ses 2717 mètres d’altitude. La région fait également le bonheur des cyclistes, des amateurs de VTT, des coureurs de trail et des fans de pêche qui pourront faire de bonnes prises dans le Lac Noir. En hiver, la région offre un domaine skiable de plus de 60 kilomètres de pistes, montant jusqu’à 2700 mètres d’altitude, pour des randonnées en peau de phoque ou en raquette et pour les skieurs freeride !

 

En savoir plus :
> Chandolin Boutique Hôtel
> Val d’Anniviers

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire