fbpx
Vous lisez en ce moment
Evénementiel et musique électronique : le quotidien de Jean-Paul Dinh

Evénementiel et musique électronique : le quotidien de Jean-Paul Dinh

Mélina

Chaque année depuis 9 ans, People In The City prend ses quartiers au cœur de la ville pour faire danser les lausannois au rythme de la musique électronique. Rendez-vous de l’été devenu incontournable pour les passionnés de house, de techno et d’IDM, il présente des artistes locaux et internationaux, considérés comme l’avenir de la scène.

Dans l’organisation, Jean-Paul Dinh, alias Koris pour les connaisseurs, orchestre ce festival qu’il connaît sur le bout des doigts. Mais son quotidien ne s’arrête pas là : les autres évènements électro de la région et le monde de la nuit n’ont plus de secret pour lui.

 

Jean-Paul, peux-tu te présenter en quelques mots et nous dire ce qui berce ton quotidien?
Je suis Directeur Marketing chez Impactus SA, une entreprise active dans le investment & business advisory, le marketing et la communication, mais aussi l’immobilier. Parmi nos clients, nous comptons plusieurs évènements majeurs dans l’univers électro underground, comme le Caprices Festival ou encore le célèbre concept éphémère MDRNTY. Pour eux, nous gérons autant le marketing et la communication que le conseil en business development. Nous allons par exemple leur proposer des idées pour augmenter la visibilité des sponsors, pour en acquérir des nouveaux et également participer à la stratégie globale de développement et de communication, ce qui inclut les relations avec la presse.

 

Entre musique, communication et industrie de la défense, ton parcours est varié. Raconte-nous tout !
J’ai travaillé en agence de communication entre 2009 et 2012 et ensuite j’ai rejoint une entreprise dans l’industrie de la défense en tant que directeur marketing. En parallèle, ma passion pour la musique m’a suivi en continu et je l’ai toujours cultivée. En 1996 déjà, avec un ami d’enfance autant passionné que moi, nous avons créé Koris vs Djule. Pendant des années, que ce soit en duo ou seul aux platines, j’ai toujours gardé ce lien avec la musique. Aujourd’hui, j’allie travail et passion, c’est un vrai bonheur.

 

Où peut-on te voir mixer aujourd’hui ?
Je suis résident au Folklor de Lausanne et ponctuellement à travers la Suisse romande. Je me produis encore plusieurs fois par mois avec mon duo « Kün ». Nous formons un binôme intergénérationnel, 15 ans nous séparent ! Nous n’avons pas le même passé musical, mais une belle synergie. Nous nous challengeons et c’est très enrichissant !

 

La communication dans ce monde de la musique et de la nuit est bien particulière. Peux-tu nous en parler ?
Chaque évènement est différent. Si je prends l’exemple du Caprices Festival, son identité s’appuie sur une excellente réputation et un héritage connoté live. Il y a un an et demi, nous avons accompagné le festival dans son repositionnement sur le segment électronique, en déployant une stratégie de communication différente. Les vecteurs de communication ont beaucoup changé et nous avons du nous adapter, au profit du digital et des réseaux sociaux. Résultat, il est le seul festival de Suisse de cette ampleur qui communique sans affichage. Le challenge, c’est de savoir comment compléter cette présence online. Il y a plusieurs stratégies dont de faire appel à des influenceurs, à savoir identifier et mettre en avant des personnalités du monde de la nuit sur lesquelles s’appuyer, afin qu’elles deviennent des ambassadeurs.

 

Tu fais partie des organisateurs du festival électro People In The City, à Lausanne. Parle-nous de cet événement, 9e édition cette année !
People In The City, c’est trois évènements distincts dans le grand Lausanne, entre le 26 juillet et le 1er août. Après sept années passées sur l’Esplanade du Flon, People In The City fait son retour à la Halle Sévelin, emplacement qui a vu naitre la manifestation en 2009. L’événement est désormais vraiment bien ancré. Il est une icône de la vie lausannoise. Nous proposons une offre musicale différente, basée sur des coups de cœur, des artistes locaux, des artistes en devenir, reconnus et identifiés comme étant sur le point d’exploser. Il nous tient à cœur de proposer non seulement une programmation d’artistes locaux, mais aussi des partenaires de la région, comme avec le food & drink par exemple.


People In The City s’étend sur trois dates : lesquelles et où ?
Le premier rendez-vous, People In The Tilleuls, aura lieu le 26 juillet de 17h à 22h à la Ferme des Tilleuls de Renens. Cet afterwork aux airs de garden party sera disponible en streaming sur la LaChambre.TV. L’entrée est gratuite.

L’évènement principal People In The City, qui table sur la présence de 2’000 personnes environ, prendra ses quartiers à la Halle Sévelin le lundi 31 juillet, de 14h à 2h. Une after est prévue au Folklor de Lausanne, de 23h à 6h pour les plus motivés.

C’est à Prilly, le 1er août, que Tuesday People In The Galicienne viendra mettre un point final à ce trio d’évènements, de 14h à minuit. Cette date est particulière parce que chacun paie son entrée selon sa propre appréciation de la soirée.

 

Quel est le profil des personnes qui y participent ?
Nous avons la chance de pouvoir compter sur un public fidèle. Tout au long de l’année, avec l’équipe d’Attitude Nocturne, nous organisons des séries d’évènements réguliers au Folklor et avons un public de fans qui se rend à nos évènements. S’y ajoutent les passionnés de musique électronique et la population lausannoise qui s’est approprié le lieu.

 

People In The City, une histoire de coeur avant tout ?
Exact, on le fait vraiment avec nos tripes. Nous voulons offrir des moments dont les gens se souviendront. La vraie récompense, c’est de voir tous les gens s’amuser et de créer ces synergies devenues rares. People In The City me fait vibrer, c’est un projet que je fais avec le cœur.

Programmation, informations et billetterie : www.peopleinthecity.ch

As-tu une actualité à partager avec nous ?
Je travaille en ce moment sur la préparation d’un évènement dont je me réjouis beaucoup, la MDRNTY Cruise ! Cette croisière est la première du genre à proposer 4 jours en mer, sous le signe de la musique electronic underground. Elle aura lieu du 16 au 20 septembre 2017, en méditerranée, entre Genova en Italie, Barcelone, Majorque et Ibiza !

> Plus d’informations

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

Scroll To Top