fbpx
Vous lisez en ce moment
FELFEL: le family business qui permet de mieux manger au bureau

FELFEL: le family business qui permet de mieux manger au bureau

Mélina

Mentionnée sur la liste des « meilleurs employeurs romands 2019 » de Bilan Magazine et vainqueur du prix « EY entrepreneur of the year » en 2018, FELFEL apporte une belle impulsion à la food tech suisse.

Avec pour mission de mieux vous faire manger sur votre lieu de travail, FELFEL y installe un réfrigérateur intelligent qui propose un choix varié et sain de repas, snacks et boissons. Les produits proviennent d’artisans locaux et d’entreprises familiales. Une proximité chère aux fondateurs de l’entreprise.

Nous nous sommes rendus à Lausanne, au siège romand de l’entreprise, pour y découvrir ce concept qui n’a pas fini de faire parler de lui. Rencontre avec Anna Grassler, co-general manager de FELFEL.

Une authentique histoire de famille

« Les valeurs familiales de FELFEL se retrouvent tout d’abord dans son nom, qui représente un hommage à la grand-maman d’Emanuel Steiner, co-fondateur de l’entreprise d’origine perse. C’est elle qui lui a appris à cuisiner, et FELFEL signifie poivre ou piment en perse », explique Anna Grassler. Des racines bien ancrées pour démarrer cette belle aventure qui compte aujourd’hui 95 collaborateurs au total.

C’est entouré de son épouse Daniela qu’Emanuel Steiner décide de se lancer dans ce projet en 2014 avec une mission simple tenant en quatre mots : « Good Food At Work ». Le couple zurichois imagine les réfrigérateurs FELFEL, une solution qui s’adresse aux PME de plus de 25 collaborateurs et qui offre une alternative aux cantines classiques. Inspirés des recettes du monde entier, sains et frais, les menus sont vendus à des prix raisonnables et s’adaptent à la plupart des régimes alimentaires. Convaincus que les repas sont des réels moments de partage comme en famille, FELFEL envisage son concept comme un lieu de rencontres convivial.

Daniela et Emanuel Steiner
Daniela et Emanuel Steiner

La place des femmes fait également partie des préoccupations premières des fondateurs. Daniela Steiner veille attentivement à leurs conditions de travail notamment après leur retour de congé maternité. A l’heure actuelle, 65% des employés sont des femmes. La répartition au niveau des cadres dirigeants respecte cette volonté de parité.

Un concept qui séduit de plus en plus d’entreprises 

Une fois le réfrigérateur installé dans l’entreprise, les employés choisissent ce qu’ils souhaitent manger. Avec leur badge d’identification, ils accèdent à l’appareil, observent l’assortiment en détail puis scannent le-s produit-s choisi-s. En se connectant à leur compte-client via MY.FELFEL.CH, ils ont accès à la liste des menus en temps réel, y compris les informations nutritionnelles de chacun des plats. La technologie qui se cache derrière ce réfrigérateur permet, grâce à des algorithmes, de transmettre les informations nécessaires à la centrale de Zürich. Les achats et prévisions de réapprovisionnements du lendemain matin y sont suivis en direct. Afin d’éviter les invendus et les frigos vides, une équipe de spécialistes surveillent les ventes selon les statistiques, la météo et d’autres paramètres. « Nous organisons des Happy Hours le vendredi après-midi. A partir de 15h, tout est à 50%, ce qui nous permet d’écouler tous les produits frais ». 

Si l’entreprise existe depuis 2014, elle n’a démarré ses activités en Suisse romande qu’il y a deux ans. « Aujourd’hui, le marché romand représente un tiers de nos clients, l’intérêt pour la good food y est très marqué. Au démarrage, nous avions tendance à penser que nos premiers clients seraient des entreprises isolées avec peu d’options de restauration alentours. Au final, nous sommes autant présents au centre des villes qu’à l’extérieur, au sein de petites comme de grandes entreprises. Les entreprises ont été séduites par FELFEL non seulement parce que nous offrons une solution à un besoin de manger plus sainement sur son lieu de travail, mais aussi car nous créons un nouveau lieu de rencontres et d’échanges, entre collègues, mais aussi entre hiérarchie ». Aujourd’hui, la PME est présente dans la plupart des cantons francophones et compte une centaine de clients romands.

Des producteurs locaux, à l’image du family business FELFEL

Fidèle à ses valeurs familiales, FELFEL a su créer un réseau de producteurs locaux et d’entreprises familiales à l’image des Salaisons de Gruyère, BePopcorn, Favarger ou Erics Peanutbutter Cup. « Pour trouver les bons produits à intégrer à nos réfrigérateurs, nous avons une équipe dédiée à la recherche de produits correspondant aux tendances de consommation, à l’image des poke bowls par exemple. Notre approche est de combiner la réalité de la demande avec nos coups de cœur pour les producteurs avec lesquels nous avons envie de collaborer. En parallèle, les utilisateurs de FELFEL sont très participatifs et nous adressent énormément de suggestions », poursuit Anna Grassler.

Good food, mais aussi good vibes !

Plus que des réfrigérateurs et des bons produits, FELFEL tient à apporter plus de bonheur au travail en insufflant un état d’esprit positif. Dans cette optique, l’entreprise a créé les « Moments of Joy », concept qui consiste à procurer gratuitement des moments de joie aux clients FELFEL. « Nous nous investissons pour organiser des petits évènements et inviter les collaborateurs à se retrouver autour de leur FELFEL. Notre Happy Team est chargée d’aller apporter de la joie avec un chariot de glaces en période caniculaire par exemple ». Rien qu’en Suisse romande, la Happy Team se compose de six personnes spécialement dédiées à ce projet.

Sur l’écran rattaché aux frigos, FELFEL incite également les entreprises à utiliser ce canal de communication pour transmettre des messages positifs et motivants à leurs employés, comme des félicitations pour un super travail réalisé ou encore une annonce de bonnes nouvelles en lien avec l’activité de l‘entreprise.

Un vaste terrain encore inexploré

« Aujourd’hui, notre principal défi est de sensibiliser et de convaincre les entreprises qui ne proposent pas encore de nourriture saine au travail. Le marché romand est très réceptif mais il reste encore beaucoup de territoire à explorer. Au niveau des produits, nous sommes toujours à la recherche des nouvelles tendances, tout en gardant à l’esprit que la nourriture proposée doit permettre aux collaborateurs de se sentir bien », conclut Anna Grassler.

En savoir plus sur www.felfel.ch

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top