fbpx
Vous lisez en ce moment
L’hôtel Moxy apporte un vent nouveau à l’hôtellerie lausannoise

L’hôtel Moxy apporte un vent nouveau à l’hôtellerie lausannoise

L’endroit n’aurait pas pu être mieux choisi : le dynamique quartier du Flon accueille le premier hôtel Moxy de Suisse depuis décembre dernier.

Avec son bar central faisant office de réception, ses grands espaces ouverts, son design assumé et ses prix attractifs, ce concept novateur séduit une clientèle locale comme de passage. Rencontre avec Philippe Vaes, le captain du bateau.  

La marque Moxy, appartenant au plus grand groupe hôtelier du monde Marriott International, s’adresse à une nouvelle génération de voyageurs adeptes de nouvelles technologies et de design. Treizième hôtel du groupe SV Hotel, le Moxy Lausanne est le premier à s’être établi en Suisse. Avec une surface de 3’500 mètres carrés et 113 chambres, l’établissement apporte une nouvelle offre au paysage hôtelier lausannois.

« Un lieu de vie, avec des chambres »

Philippe Vaes, le captain du bateau, décrit son établissement de manière inversée par rapport à un hôtel traditionnel que l’on présente souvent par ses chambres en priorité et par ses services ensuite. « Au Moxy Lausanne, le bar est le lieu central faisant également office de réception. C’est un lieu de vie avant tout, auquel se greffent des chambres. Toute l’activité s’articule autour du bar où l’on retrouve un espace co-working avec une grande table conviviale, un espace plus intimiste pour travailler à tête reposée ou échanger de manière plus discrète, un espace ludique avec un babyfoot et un espace proposant quelques fauteuils suspendus au plafond pour échanger de manière plus informelle ».

Si les espaces du nouvel établissement s’adaptent à tout type de clientèle, leur fréquentation évolue au fil de la journée. « Le matin, nous accueillons des lausannoises et lausannois en majorité, souvent des familles durant l’après-midi et dès la fin de journée, c’est une clientèle logeante mais aussi lausannoise qui se retrouve pour un afterwork par exemple ».

Du côté des chambres, l’atmosphère y est sereine et le confort ultramoderne. Équipées de technologies de pointe, avec grand écran plat et Wi-Fi haut débit, elles correspondent en tous points aux besoins des voyageurs d’aujourd’hui.


Un groupe international mais un ancrage local

Fidèles à leur concept de bar et de grands espaces, les hôtels Moxy s’imprègnent de la ville et de l’endroit où ils se trouvent. « Ici, l’hôtel possède des touches de décoration liées au sport, en référence à Lausanne en tant que capitale olympique, et les murs en béton brut s’intègrent parfaitement à l’environnement urbain du quartier du Flon ».

Philippe Vaes tient à s’impliquer dans la vie locale. Il fait notamment partie du comité de l’association marketing GMR du Quartier du Flon et connait le paysage hôtelier lausannois dans les moindres détails. Après un parcours au sein du groupe Accord à travers le monde, il a rapidement été séduit par l’opportunité de prendre les rênes du Moxy Lausanne. D’origine belge et lausannois d’adoption depuis une dizaine d’années, il aime tout particulièrement la taille humaine de la ville et a su s’entourer d’une équipe à son image, ancrée dans la vie locale. « Mes motivations principales ont été premièrement le fait que l’hôtel s’installait à Lausanne, ma ville de cœur, mais je voulais surtout revenir à un métier de contacts naturel et sincère, aussi bien avec les collaborateurs qu’avec les clients. C’est exactement ce que le concept Moxy pouvait m’offrir ».

Retrouver l’échange dans un monde ultraconnecté 

Aujourd’hui, la frontière entre vie privée et vie professionnelle étant de plus en plus courte, les voyageurs ont envie de se sentir comme à la maison, même s’ils travaillent. Des espaces équipés et connectés sont indispensables mais l’ambiance et les personnes que l’on retrouve autour de soi le sont tout autant. « Nous faisons un métier de service et de contacts et mettons un point d’honneur à interagir le plus possible avec nos clients. La digitalisation tient une place très importante car plus le travail est automatisé, plus nos équipes ont de temps à disposition pour nos hôtes. Par exemple, je n’ai pas de bureau individuel, je travaille dans les espaces ouverts, au contact permanent de notre clientèle ».


Une ouverture à la hauteur des attentes

Après une belle ouverture en décembre dernier et trois mois d‘activités, Philippe Vaes dresse un premier bilan. « Si les trois premiers mois ont été très intenses, nous sommes très satisfaits des premiers retours tant sur le concept global de l’hôtel que de l’intérêt de la clientèle entreprises et locale. Le taux d’occupation des chambres et la fréquentation des espaces de vie sont également des indicateurs très encourageants. L’hôtel se situant dans un quartier animé, nous bénéficions d’un excellent passage comme ce fut le cas durant les Jeux Olympiques de la Jeunesse par exemple. C’était le bon moment et le bon endroit pour ce type d’offre hôtelière ». En parallèle, le concept design du Moxy et sa portée internationale séduisent les artistes et créateurs de plus en plus nombreux à vouloir s’y produire ou y exposer leurs œuvres.

« Le Moxy Lausanne a de beaux jours devant lui »

Lausanne apportera en 2020 son lot de manifestations en faveur de l’hôtellerie. En mai, Lausanne accueillera les championnats de hockey et Athletissima aura lieu cet été avec notamment l’épreuve du saut à la perche organisée sur l’esplanade du Flon. « Nous avons un partenariat avec Lausanne Tourisme par exemple, nous sommes proches de l’EPFL et des clubs du quartier, etc. Le Moxy Lausanne a de beaux jours devant lui avec cette mixité de clientèle d’affaires et de loisirs ».

En savoir plus sur www.marriott.com

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
1
excité.e
1
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

Scroll To Top