fbpx
Vous lisez en ce moment
Les objets trouvés au Montreux Jazz Festival, mais que perdent les festivaliers ?

Nombreux sont ceux qui travaillent dans l’ombre des festivals. Dans le cadre du Montreux Jazz Festival, en pleine effervescence en ce moment et jusqu’au 15 juillet, nous avons rencontré des hommes et des femmes qui, chaque jour, apportent leur pierre à l’édifice, dans l’organisation d’un évènement d’une telle envergure.

La Protection civile et Police Riviera déploient d’importants effectifs durant les deux semaines du festival. De la sécurité jusqu’aux objets trouvés les plus insolites, David Vuadens, responsable des objets trouvés depuis sept ans, nous explique les dessous de ses activités.

 

Socialize Magazine | David, depuis six ans aux objets trouvés du festival, tu as certainement dû en voir passer des choses… Raconte-nous comment se passe ton activité.
David Vuadens | Concrètement, nous récupérons des objets que les festivaliers, les nettoyeurs ou le service de sécurité trouvent sur le lieu du festival, en cours de soirée ou pendant la nuit. Les objets sont souvent oubliés sur les quais, dans les toilettes ou parfois s’égarent au milieu de la foule.

 

Quel type d’objets récupères-tu le plus souvent ?
La plupart du temps, il s’agit de portemonnaies ou de smartphones, des vêtements comme des vestes ou des accessoires du type des sacs à dos ou à main, également.

 

A combien s’élève en moyenne le nombre d’objets trouvés durant le festival ?
Entre 500 et 600 objets par édition.

 

Quels sont les objets les plus improbables qui t’ont été ramenés ?
A deux reprises, on m’a ramené un instrument de musique (sourires). Une guitare et un saxophone avaient été laissés au bord du lac. Un autre jour, des béquilles. A se demander comment la personne a poursuivi ses déplacements le reste de la soirée (sourires). D’autres choses restent un mystère.

 

Comment gères-tu les objets de valeur ? Où sont-ils stockés ?
Les bijoux, les portemonnaies, les cartes de crédit, d’identité ou les passeports sont ramenés au poste de police de Montreux. A la fermeture du stand, ils sont confiés aux agents de police, où les propriétaires passent les chercher. Sur le site www.easyfind.ch, tous les objets de valeur sont répertoriés. Chacun peut alors consulter la liste en ligne pour voir si son objet s’y trouve. Pour les récupérer une fois au poste de police, les propriétaires doivent décrire précisément l’objet. Par exemple, donner le code pour déverrouiller son smartphone, décrire le fond d’écran, etc. Quant aux autres objets, nous les gardons dans la tente, sous protection dans des caisses fermées.

 

Ton activité s’effectue dans le cadre de la Protection civile. Quelles sont ses autres activités ?
La Protection civile s’occupe également de la gestion des parkings et des carrefours. Il faut en effet un effectif important pour gérer la densité du trafic, sur le lieu du festival et aux alentours.

 

J’ai perdu ma femme ou j’ai perdu ma bière… deux blagues qui reviennent chaque année!

 

Tu partages la tente avec Police Riviera. Qu’en est-il de la sécurité sur le lieu du festival ?
Les agents sont présents principalement pour la prévention. Ils répondent aux questions des festivaliers et assurent une présence visuelle. Durant tout le festival, la police fait des rondes. Au fil des années, j’ai tout de même vu l’équipement des agents se renforcer. Cette vigilance accrue est efficace pour contrer les éventuelles bagarres ou attaques contre la police. De manière générale, tout se passe très bien. La police est également aidée par Sécuritas pour maintenir l’ordre.

 

Devant ta tente, on peut voir des gros blocs de béton. Pourquoi ?
Pour des soucis de sécurité, les organisateurs du festival ont souhaité renforcer les abords des quais avec ces blocs de béton, pour protéger les lieux d’éventuels attentats.

 

Une anecdote ?
Le traditionnel « J’ai perdu ma femme » ou « J’ai perdu ma bière »… deux blagues qui reviennent chaque année et constamment (sourires).

 

Où se trouve la tente des objets trouvés ?
Nous sommes sous des tentes roses, entre « Le Jardin » et l’Auditorium Stravinski.


Horaires d’ouverture de la tente des objets trouvés durant le festival:
Lundi-jeudi : 18h -23h
Vendredi : 18h-24h
Samedi : 17h-24h
Dimanche : 17h-23h

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire