fbpx
Vous lisez en ce moment
Rencontre avec Christophe Hutzli, fondateur de Nine june

Il avait besoin d’un sac à dos, alors il l’a créé…

Mécanicien, assureur et voyageur dans l’âme, Christophe Hutzli a eu plusieurs vies avant de démarrer l’aventure Nine June. Créatif et indépendant, il se lance alors le défi de créer son propre sac à dos, pour son utilisation personnelle.
Aujourd’hui, plus de 900 sacs ont déjà trouvé preneurs auprès d’une clientèle d’aventuriers, de festivaliers mais aussi auprès d’un public de plus en plus urbain. Avec Nine June, date de naissance de son fondateur, le Swiss Design compte un nouveau membre au sein de sa famille.

 

De baroudeur à startuper

Après avoir fait le tour d’Australie en van et exploré le monde durant plusieurs années, Christophe revient définitivement au pays avec le sentiment d’avoir bouclé la boucle. Fin 2016, à l’âge de 44 ans, il crée son premier sac à dos: « Je voulais un nouveau sac à dos, mais je n’avais pas envie d’en acheter un. Ayant toujours aimé coudre et bricoler, j’avais du temps devant moi, et j’ai décidé de le créer moi-même. Habituellement, je ne peux pas acheter quelque chose sans le personnaliser. J’ai passé trois semaines à créer mon sac à dos qui a rapidement plu à mon entourage. Mes amis ont été mes premiers clients et c’est là que l’histoire a démarré ».

Durant une période, Christophe passe d’assureur à fondateur de startup, puis s’entoure d’une agence de marketing pour développer son entreprise. Fin 2017, le prototype était prêt. « J’avais le choix entre rester assureur ou investir dans mon projet. Une nuit, j’ai pris la décision de me consacrer entièrement à Nine June ».

 

Teasing et crowdfunding

Les cinq premiers mois de 2018 ont été consacrés à la création d’une communauté sur Facebook pour annoncer le lancement de la marque. Durant cette période, Christophe a prêté ses prototypes à des voyageurs pour les tester et donner leur avis sur les améliorations à réaliser. « Nous avons pu finaliser les prototypes, et début mai 2018, nous avons lancé une campagne de crowdfunding, vendu 140 sacs et levé 37’000 francs le premier mois ». Durant tout l’été, Christophe arpente les évènements, principalement dans le domaine du sport comme le paddle ou le parapente, pour y vendre ses sacs. Les canaux de vente se sont intensifiés et en plus d’un an, 900 sacs ont été écoulés. Aujourd’hui, Christophe vend trois sacs par jour sur son site. Trois tailles sont proposées en blanc ou en noir et il est possible d’en personnaliser certaines parties. Côté accessoires pour personnaliser son sac, Christophe a imaginé un panneau solaire à glisser dans la poche avant transparente pour recharger la batterie de son smartphone. Une option qui séduit tout particulièrement les nomades connectés.

 

La tendance du sur mesure

« Il ne faut jamais se reposer sur ses acquis mais il faut croire en ce que l’on fait. Pour réussir, il faut faire preuve d’abnégation ». Christophe sait que son offre s’étoffera dans le futur mais il sent que la tendance est au sur mesure. « Je suis en train de réaliser un sac spécifique pour la Police Scientifique du canton de Fribourg, c’est un incroyable projet pour lequel je suis accompagné par une designer ». La présence de plus en plus marquée de Christophe dans la presse et sur le web contribue à la notoriété de sa marque. « J’ai besoin maintenant de trouver des ambassadeurs, pour véhiculer l’image de Nine June ».


Plus d’informations sur nine-june.ch

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
1
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire