fbpx
Vous lisez en ce moment
Bigflo et Oli retournent le Paléo

Cette année, le hip-hop a résonné plusieurs fois sur La Plaine de l’Asse. Outre les têtes d’affiche Nekfeu, Orelsan ou Suprême NTM, c’est le duo Bigflo & Oli qui a mis le feu au Paléo Festival samedi soir.

Florian José Ordonez (Bigflo) et Olivio Laurentino Ordonez (Oli), sont deux frères originaires de Toulouse, d’un père argentin et d’une mère algérienne.

Précoces, ils ont commencé à rapper lorsqu’ils avaient respectivement neuf et six ans, après avoir entendu le morceau J’Voulais de Sully Sefil. Ils sortent leur premier clip Château de Cartes trois ans plus tard, alors que leurs voix n’avaient même pas encore mué. Une prestation carrément attendrissante.

Influences argentines et plume authentique

Auteurs, compositeurs et musiciens, les deux jeunes bénéficient d’une solide base musicale transmise par leur père notamment, chanteur de salsa. Ils ont également tous deux suivi le conservatoire, Bigflo en tant que batteur et pianiste et Oli en tant que trompettiste. Depuis leur plus jeune âge, ces influences musicales leur ont rapidement permis d’étoffer leur style et de créer les bases de leur musique d’aujourd’hui.

Les deux adeptes de la rime et des acrobaties verbales sont des auteurs extrêmement prolifiques et talentueux. Les textes leurs viennent instantanément en tête comme par magie. En témoignent les nombreux freestyles qu’ils ont eu l’occasion de déverser dans l’émission Planète Rap sur la radio française Skyrock. Et qui dit freestyle dit battle, exercice auquel ils aiment bien se frotter. C’est d’ailleurs lors d’une compétition bien connue de l’hexagone, les Rap Contenders, qu’ils se font découvrir en 2011. S’en suivit alors les premières parties de plusieurs grosses pointures du rap tels que Sexion D’Assaut, Orelsan ou encore IAM.

« Paléo a toujours cru en nous »

Le duo français a vécu ensuite une ascension fulgurante depuis son premier album La Cour des Grands en 2015. Leurs prestations sur les différentes scènes du Paléo se sont d’ailleurs déroulées tout en évolution. Déjà présents il y a trois ans sur La Scène du Détour, puis en 2016 sur La Scène des Arches, les deux frangins ont été honorés d’occuper cette année La Grande Scène pour venir déverser les couplets de leur second album La Vraie Vie, sorti en 2017, devant une foule immense amassée samedi soir pour s’imprégner de l’énergie communicative des deux rappeurs. Bien que l’on pouvait s’attendre à retrouver majoritairement un public très jeune, plusieurs générations de connaisseurs ou de curieux étaient présentes, démontrant bien que leurs textes parlent à tout le monde.

© Ludwig Wallendorff

 

La musique de Bigflo et Oli est appréciée pour ses beats mélodieux, entrainants et parfois émouvants, distillés sur scène par un DJ ainsi qu’un guitariste/claviériste et un violoncelliste. Mais leur grande force réside dans des textes personnels, profonds et engagés, qui ne cherchent pas à râler sur le système, donner des leçons ou être moralisateurs. Eux-mêmes le disent, ils ont envie de prôner des valeurs de tolérance, de fraternité et d’ouverture d’esprit. Il en ressort un important capital sympathie, dans un milieu musical où les mots durs sont habituels.

 

Un succès partagé en famille

Véritables bêtes de scène, ils ont réussi plus d’une fois à fédérer les festivaliers du Paléo Festival. On retiendra le moment où la foule a chanté en cœur le refrain du titre « Dommage », l’un des hits de leur dernier album. Autre moment émouvant, l’apparition de leur père sur scène au cours de leur titre « Papa », pour le partager avec eux. Ne s’arrêtant pas là, les deux frères n’ont pas hésité braver la foule alors même qu’Oli avait subi une opération du dos quelques jours avant.

Que l’on aime ou que l’on n’aime pas ce rap positif plutôt que sombre, la foule présente devant La Grande Scène témoigne du succès que ces deux jeunes frères sont en train de vivre. Des envies d’authenticité, des sons entrainants ou une histoire touchante ? Chacun les apprécie pour ses propres raisons et l’a montré hier soir avec moult cris, sauts et applaudissements.

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire