fbpx
Vous lisez en ce moment
Céu « Tropix » – Une caresse feutrée

Avides de diversités musicales, on vous propose un voyage ensoleillé aux couleurs du Brésil avec l’album « Tropix » de la charmante Céu. Un opus chaleureux et langoureux qui saura se faire une petite place dans votre playlist de vacances.


Qui est-elle ?

Maria do Céu Whitaker Poças est une auteure-compositrice-interprète brésilienne, née à São Paulo le 17 avril 1980. Ayant grandi dans une famille de musiciens, elle découvre dès son plus jeune âge les compositeurs de musique classique brésiliens. Ce n’est donc pas étonnant qu’à l’âge quinze ans, elle décide de devenir musicienne et étudie la théorie musicale, ainsi que la guitare acoustique brésilienne (violão).

Céu explore et mixe ses influences régionales avec de la soul, du rhythm and blues, du hip-hop, de l’afrobeat ou encore de l’électrojazz, inspirée par des artistes tels que Billie Holiday, Lauryn Hill ou encore Erykah Badu.

La belle brésilienne remporte un succès international dès son premier album « Céu » (2005) principalement aux Etats-Unis où il se classe n°57 du Billboard et n°1 des ventes du segment world. Mais également en France, où elle est reconnue comme « Révélation musicale » en 2005 par Les Inrockuptibles ou encore nominée aux Grammy Awards en 2007 pour le « Meilleur album de musique du monde ».

Ses albums « Vagarosa » (2009) et « Caravana sereia bloom » (2012), n’ont rien à envier au succès de son album éponyme, et confirment que Céu est le nouveau visage de la scène musicale pop brésilienne.

C’est donc avec un énorme plaisir qu’on accueille en ce début de mois de juin son quatrième album « Tropix ».


 

Notre critique

Lorsqu’on évoque « Chanteuse Brésilienne », on s’imagine des sons dépaysant, accompagnés d’une imagerie tropicale. Céu est bien plus encore! Elle incarne la sensualité et la romance sophistiquée d’une grande chanteuse brésilienne.

D’emblée, la pochette de l’album nous séduit. Avec une photo de la belle en noir et blanc, aux allures des héroïnes des années 70 et aux paillettes étincelantes, Céu affiche une douce sensualité. On est aussitôt charmés !

Aussi futuriste que retro, « Tropix » (qui combine tropiques et pixel) est un album synthétique qui nous parle de création, des relations amoureuses, des peurs, ou encore de problèmes familiaux avec une douce mélancolie réchauffée par les rythmes joyeux.

Voir aussi

Pour la réalisation musicale, on retrouve au clavier le français Hervé Salters, fondateur du groupe General Electricks, et pour la partie batterie et percussion, on retrouve son compatriote Pupillo qui a su dépasser les frontières de la musique brésilienne.

Le morceau d’ouverture « Perfume do invisivel », libéré avec un clip en noir et blanc, commence avec une cadence douce et lente pour ensuite balancer le rythme au son de la guitare nous propulsant sur la piste de danse et nous faisant traverser les années disco 70’s, R&B 80’s, pour arriver à la musique électronique 90’s.

Avec ce quatrième opus (certainement le meilleur), Céu élargit encore sa palette sonore. Changeant de couleur à chaque album et naviguant dans tous les styles avec une aisance et une cohérence déconcertante, irrésistiblement douce, Céu nous enveloppe avec une ambiance cool mais élégante flirtant avec une atmosphère humide mais légère. De quoi émoustiller tous vos sens.

 

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire