fbpx
Vous lisez en ce moment
Jean-Yves Blatt, directeur de The Chedi Andermatt, nommé hôtelier de l’année

Jean-Yves Blatt, directeur de The Chedi Andermatt, nommé hôtelier de l’année

La Rédaction

Jean-Yves Blatt est hôtelier jusqu’au fond de l’âme. General Manager du The Chedi Andermatt depuis mars 2015, il a fait de cet hôtel 5 étoiles Deluxe l’une des icônes des Alpes suisses.

Avec sa subtile maîtrise du sens du service, sa connaissance des besoins de la clientèle et son flair pour les tendances nouvelles, Jean-Yves Blatt a réussi à faire du The Chedi Andermatt un des hôtels suisses les plus performants, au rayonnement international, et à redéfinir ainsi la notion même de luxe. Pour le célèbre auteur et journaliste Karl Wild, ces raisons sont plus que suffisantes pour décerner à Jean-Yves Blatt le titre d’hôtelier de l’année 2020/2021 dans son livre consacré aux 100 meilleurs hôtels de Suisse ainsi que dans le classement des hôtels de la SonntagsZeitung! 

Le label d’hôtelier de l’année 2020/2021, décerné par le célèbre journaliste et auteur Karl Wild dans le cadre de son livre consacré aux 100 meilleurs hôtels de Suisse ainsi que du classement des hôtels publié par la SonntagsZeitung, honore et réjouit tout à la fois Jean-Yves Blatt, qui dirige The Chedi Andermatt avec corps et âme depuis près de cinq ans et demi. Cette distinction rend hommage à son travail comme à son engagement inlassable et confirme le succès durable de cet hôtel 5 étoiles Deluxe.

«Je suis très honoré que mes efforts quotidiens soient reconnus par cette récompense prestigieuse. Mais jour après jour, ce sont d’innombrables collaborateurs amoureux du The Chedi Andermatt – nous sommes tous une grande équipe – qui contribuent au succès de la maison», déclare Jean-Yves Blatt.

 

Un hôtelier par passion

En positionnant The Chedi Andermatt comme un spectaculaire refuge au cœur des Alpes, Jean-Yves Blatt lui a permis de franchir le seuil de rentabilité en un temps record. Karl Wild justifie son choix de cette année en disant:

«Donner une renommée mondiale à ce projet que réalisait Samih Sawiris à coup de milliards dans la vallée d’Urseren était l’une des missions les plus audacieuses de l’hôtellerie helvétique de luxe. Jean-Yves Blatt l’a menée à bien avec brio. Il mérite donc d’être hôtelier de l’année.»

Samih Sawiris a tout de suite su que Jean-Yves Blatt était le meilleur candidat possible pour occuper le poste de General Manager du The Chedi Andermatt. Une heure à peine après l’avoir rencontré pour la première fois il y a cinq ans et demi, il lui confiait le rôle extrêmement important d’en être le General Manager. L’expertise de Jean-Yves Blatt parlait pour lui: après une formation de cuisiner à Château-d’Oex, il avait suivi la célèbre École hôtelière de Lausanne. Il avait ensuite travaillé comme directeur des ventes et du marketing au Lausanne Palace, un hôtel 5 étoiles. Bras droit du légendaire Jean-Jacques Gauer, Jean-Yves Blatt a été l’un des responsables de la renaissance glamour de ce palace devenu un peu suranné. En un tournemain, il s’est taillé dans le métier une réputation de génie du marketing.

Cette réputation s’est confirmée il y a dix ans, lorsqu’il est devenu General Manager du Grand Hotel Park de Gstaad auquel il a rendu ses lettres de noblesse. Jean-Yves Blatt a toujours aimé les tâches difficiles et les a toujours considérées comme des défis dont on sort grandi. Il connaît le milieu de l’hôtellerie sur le bout des doigts, depuis la gestion du personnel jusqu’à la comptabilité, et grâce à sa longue expérience, son doigté professionnel et sa personnalité chaleureuse, il mérite largement d’être l’hôtelier de l’année pour sa manière de diriger The Chedi Andermatt.

 

Une interprétation décontractée du luxe 5 étoiles

Avec ses 123 chambres et suites, The Chedi Andermatt occupe avec nonchalance une position unique au cœur d’un village de montagne dont la cote ne cesse de grimper: Andermatt. À 1.447 mètres d’altitude, le flair asiatique y rencontre l’élégance décontractée; le design ouvert et les vastes espaces reflètent une forme d’hospitalité décomplexée. Les 2.400 mètres carrés du The Spa and Health Club, quatre restaurants et bars d’exception ainsi que le plus haut restaurant japonais du monde, The Japanese by The Chedi Andermatt,  qui est situé à 2.300 mètres d’altitude et a été ouvert à l’hiver 2019, font de l’hôtel un lieu de détente et de plaisir sans la moindre trace de la raideur usuelle des 5 étoiles. Des expériences uniques exceptionnelles telles que «fabriquez votre propre fromage d’alpage» mobilisent tous les sens et transforment le séjour en expérience.

«Connaître le luxe ne signifie plus dormir dans un lit somptueux et se plonger dans une baignoire opulente. Au The Chedi Andermatt, nous définissons le luxe par le temps, la qualité, l’espace, les émotions et notre sens supérieur du service, qui est unique en Suisse», déclare Jean-Yves Blatt pour expliquer l’esprit Chedi qui fascine tant les clients suisses et étrangers.

 

 

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
1
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

Scroll To Top