fbpx
Vous lisez en ce moment
Un trio original remporte le premier prix « Métier d’art et Design – Indosuez Award »

Un trio original remporte le premier prix « Métier d’art et Design – Indosuez Award »

Virginie

Pour la deuxième année consécutive, Indosuez WM récompense les métiers d’art et le design suisses. Cette année, c’est une collaboration atypique qui s’est démarquée en mars dernier lors du « Métier d’art et Design – Indosuez Award 2020 ».

Le premier prix récompense la meilleure collaboration entre des artisans d’art et un designer. Composé du designer Claudio Colucci, du maître voilier Nicolas Berthoud et du lustrier Jacky Riesen, le trio a su charmer le jury avec une lampe fabriquée en toile de bateau. 

 

Un trio complémentaire

Pour Claudio Colucci, la création vient avec l’amusement ! Preuve en est, la palette colorée de ses designs et l’originalité des matières et des formes qu’il créé avec son studio de design Colucci & Colucci Design. Pour cette création, Claudio Colucci s’est associé au maître voilier Nicolas Berthoud. Un passionné de voile qui en a fait son métier en créant son entreprise Europ’sails. Il a notamment participé à différentes courses autour du monde et connaît la voile sur le bout des doigts.

 

Lors d’une première visite à Europ’sails, Claudio Colucci a pu s’imprégner de l’univers de la voile, des particularités du matériau ainsi que de ses détails. « Il nous est apparu comme une évidence que l’objet à créer devait mettre cette matière et son assemblage à l’honneur. Qu’il fallait mettre en lumière ce matériau qui possédait une apparence différente selon qu’il était traversé par un rayon de lumière ou non. L’objet était trouvé, nous allions donc créer une lampe faite uniquement de toile, comme une voile tendue par le souffle du vent sous un soleil radieux », explique le designer. Pour ce faire, ils ont fait appel à Jacky Riesen, luminologue d’Atelier d’Art, afin de mettre en valeur toutes les qualités de la toile au travers de la lumière.

 

 

 

Toutefois, une question se pose, comment faire tenir une voile sans vent ? La réalisation de cette lampe a ainsi représenté un véritable challenge pour les trois hommes.   » Le concept du projet et de sa réalisation repose sur la double qualité du tissu, en toile Dacron à la fois résistante et diffusante. Les découpes spécifiques permettent de réaliser des fonctions multifonctionnelles, c’est-à-dire structurantes pour maintenir la lampe, et d’assemblages pour d’une part coudre les pièces de tissus entre elles et ainsi former la lampe. C’est grâce à l’ingéniosité du mouvement des plis et des coutures qui permet à la toile d’être auto-structurante et de se dresser sur toute sa hauteur sans autres éléments rapportés. Une découpe spécifique au centre de la lampe permet d’emboîter le système d’éclairage », explique Claudio Colucci.

 

La collection de lampes « Vent du Léman »

De cette rencontre et ce prix est née une véritable collection de lampe à destination des amateurs et amatrices d’artisanat. Grâce au système de découpe expliqué plus haut, le nombre de pièces ainsi que la main d’oeuvre ont pu être réduits permettant de garantir un prix bas pour atteindre un large public. « Aujourd’hui nous sommes fiers de vous présenter une collection de lampes « Vent du Léman » qui comprend une lampe de chevet, une lampe de table, une lampe sur pied, une suspension et une lampe à moduler soit même dans l’espace », conclut Claudio Colucci.

 

 

 

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
1
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top