fbpx
Vous lisez en ce moment
Coups de coeur de la Suisse viticole

Avec ses six régions viticoles, réparties sur l’ensemble du pays, le vignoble suisse se présente morcelé et très diversifié. Valais, Vaud et Genève, représentent à eux seuls les deux tiers de la superficie viticole du pays.

La Suisse alémanique, encore plus morcelée et tout autant diversifiée, dispose de deux mille cinq cent hectares sur l’ensemble de ses cantons. Parmi eux, les Grisons, Schaffhouse, Zürich et la Thurgovie sont les plus importants quantitativement et qualitativement. Mais de très belles surprises demeurent ailleurs aussi. Puis suivent le Tessin et les Trois Lacs, avec chacun près de mille hectares de vignes.

Nous vous invitons à découvrir nos coups de coeur viticoles helvétiques. Mais nous nous contenterons de vous donner des pistes. Nous espérons faire bien plus que titiller votre curiosité, et vous pousser à rechercher certains de ces crus (vous en trouverez chez quelques bons cavistes de votre ville ou en ligne), voire à réaliser un achat sur le shop d’une cave, car les frais de port sont parfois étonnamment bas!

Au Tessin, le Merlot domine à nonante pour cent l’encépagement, avec les réussites que l’on connait. Les plus curieux des oenophiles se laisseront aller à la découverte de la rare Bondola. C’est le seul cépage originaire du canton. Vous découvrirez aussi des vins de cépages résistants aux maladies cryptogamiques (les PIWI). De plus en plus de caves en plantent pour varier leur gamme, et pour être moins dépendantes des produits de traitement de synthèse.

Si la Suisse alémanique est surtout connue pour le Müller-Thurgau, son principal vin blanc, les vignerons ont développé une grande diversité de leur encépagement. Le Pinot Noir excelle dans les quatre cantons cités dans notre introduction. Les réussites sont nombreuses. Il existe d’autres cépages qui devraient attirer votre attention. Le Completer des Grisons par exemple, est sans aucun doute un très grand vin blanc, promis à un bel avenir. Des vignerons romands en ont déjà planté. Un autre cépage, moins médiatisé, le Raüschling, vous étonnera par sa finesse et son tempérament.

À Genève, la diversité de l’encépagement est vaste, la qualité des crus souvent remarquable, et accompagnée d’excellents rapports qualité-prix. S’il n’y a pas de cépage proprement genevois, nous vous encourageons à découvrir les multiples spécialités proposées par les caves du canton, dont les rares Findling, Aligoté, Kerner, Scheurebe, Mondeuse Noire, Diolinoir, et bien sûr le Gamaret et le Sauvignon blanc qui s’expriment ici à merveille.

Chacun connait la qualité et la diversité des cépages et des vins du Valais, véritable pays de cocagne de la vigne ! Ainsi que l’incroyable diversité d’expressions du chasselas en terre vaudoise (on ne limitera pas pour autant l’attrait viticole vaudois à ce seul cépage).

Reste aussi à redécouvrir la région des Trois Lacs. À Neuchâtel, faisons-nous plaisir avec trois crus: le Chasselas non-filtré, premier vin suisse de l’année (dès janvier). L’oeil-de-Perdrix (un rosé de Pinot Noir) dès la fin du printemps, et avec la large gamme de vins de Pinot Noir. Des crus toujours plus élégants et racés, qu’ils soient élevés en cuve, en foudre ou encore en fûts de chêne. Sur les bords du lac de Bienne, on se laissera charmer par des vins diversifiés et qualitatifs, en admirant un paysage simplement idyllique. Enfin, le Vully, porté par une nouvelle vague de vignerons, propose des crus blancs toujours plus élégants et vineux, et des vins rouges qui pourraient vous étonner par leur caractère.

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire