fbpx
Vous lisez en ce moment
Entrepreneur dans l’âme, Raphaël Lutz place le design suisse et l’innovation au cœur de ses activités

Entrepreneur dans l’âme, Raphaël Lutz place le design suisse et l’innovation au cœur de ses activités

Designer et entrepreneur dynamique, Raphaël Lutz est à la tête de Studio Raphaël Lutz et sa spin-off innovation HyperAktiv.li ou encore l’association Designers Table. Innovant et toujours centré sur les besoins de l’utilisateur final, il vient de lancer la Table H, un meuble individuel et polyvalent au design typiquement helvétique, produit localement et de manière responsable, selon les valeurs de son créateur. Rencontre.

 

Diplômé de l’ECAL en 2012, Raphaël Lutz est un designer industriel et designer de produits. Entrepreneur dans l’âme, il lance sa première startup à l’âge de 17 ans, développe une marque de vêtements à 19 ans et crée une marque de meubles à 21 ans. Il voyage ensuite en Chine et en Allemagne avant de revenir en Suisse pour suivre des études et fonder son bureau de design qui réalise, entre autres, des meubles ou accessoires sur mesure pour des entreprises et des particuliers. Habitué à produire des pièces uniques et des modèles d’exposition, le studio Raphaël Lutz s’est pourtant récemment lancé un nouveau défi, surfant sur les modes de vie actuels.

 

© Studio Raphaël Lutz

 

Table H, le bureau individuel aux usages polyvalents

« Nous nous sommes attaqués à un tout nouveau projet cette année : l’autoédition. Nous avons lancé un shop en ligne en début d’année sur lequel nous vendons des pièces et des meubles désignés par nos soins et construits chez des artisans locaux avec lesquels nous collaborons depuis des années » se réjouit Raphaël Lutz. En plus de miroirs et un plateau à café, une dernière nouveauté est arrivée sur le shop. Il s’agit de H, une table individuelle pouvant être utilisée comme une console d’entrée, un support de présentation, une bibliothèque ou encore un secrétaire. « Elle est construite en métal et fabriquée dans la région, à Romanel-sur-Morges, avant d’être thermolaquée et vendue sur notre shop à 690 francs, un prix très abordable pour du swiss made de qualité» explique le fondateur du bureau de design avant d’ajouter, « Avec ce nouveau projet, nous avons la possibilité d’augmenter notre proximité avec l’utilisateur final et surtout nous gérons le processus de A à Z, ce que nous apprécions ».

 

Privilégier un circuit court pour minimiser l’impact écologique

L’autoédition permet également au Studio Raphaël Lutz de mieux matcheravec les valeurs qui lui tiennent à cœur comme produire de manière la plus responsable possible. « Nous imaginons et produisons des meubles au design helvétique, c’est-à-dire des objets rationnels qui sont faits pour durer plusieurs décennies. Raccourcir les circuits de production et créer des produits locaux, polyvalents, qualitatifs et bien pensés sur commande est notre façon de participer à la lutte contre la crise climatique et au changement des mentalités sur le long terme » précise Raphaël Lutz. Dans le même état d’esprit, le studio de design met en vente depuis peu tous ses prototypes inutilisés à des prix cassés. « Cela nous évite de les jeter ou qu’ils prennent la poussière ».

 

© Studio Raphaël Lutz

 

Le design comme solution en entreprise

En plus de son studio de design, Raphaël Lutz a également lancé HyperAktiv.li, un laboratoire d’innovation. « Lorsqu’on crée un objet en tant que designer, on doit réfléchir de manière ergonomique à tous les détails. Le design est souvent perçu comme quelque chose d’élitiste mais pour nous il est important de replacer l’humain au centre et d’être inclusif. Cette manière de penser est très utile pour résoudre de nombreux problèmes et tensions dans l’expérience d’un client d’une entreprise, peu importe son domaine d’activités. C’est pourquoi nous offrons des workshops d’innovation avec HyperAktiv.li. Des entreprises rencontrant des difficultés viennent nous voir, puis ensemble et grâce à des méthodes de « human centered design », nous améliorons le « customer journey » lors de l’utilisation d’un produit ou d’un service », explique Raphaël Lutz qui tient à préciser que ses véritables clients ne sont pas les entreprises qui participent à ces workshops, mais les clients de ces dernières, donc l’utilisateur final.

 

L’expérience gastronomique de « Designers Table »

Pour étancher sa soif entrepreneuriale, Raphaël Lutz loue régulièrement ses locaux situés aux abords de la gare de Renens pour des événements, et en organise lui-même. Fils de restaurateur et arrière-petit-fils d’une des fondatrices de la prestigieuse EHL, il a également créé l’association Designers Table avec la volonté que son bureau de design se mue en une table d’hôte expérimentale le soir venu. Depuis 4 ans, il réalise ainsi des dîners dont le concept est de proposer une expérience de gastronomie augmentée par le design. « Il s’agit de design prospectif, nous étudions par exemple le comportement des personnes face à une vaisselle expérimentale pour anticiper les changements sociétaux », explique Raphaël Lutz qui rencontre un franc succès avec ce projet et qui est régulièrement convié à des conférences sur cette thématique.

 


© Studio Raphaël Lutz

 

Rendez-vous sur les différents sites internet de Raphaël Lutz pour plus d’informations :

www.raphaellutz.ch

www.raphaellutz.ch/shop

www.hyperaktiv.li

www.designerstable.ch

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
3
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top