fbpx
Vous lisez en ce moment
Grand sondage sur les rencontres chez les mères célibataires

Grand sondage sur les rencontres chez les mères célibataires

Relations sans engagement et mauvaise conscience : comment les mères seules suisses vivent leurs rencontres.

Le 9 mai est le jour de la fête des mères en Suisse. Les mères célibataires, justement, qui doivent combiner travail, enfants et gestion du foyer, font énormément au quotidien. Il est d’autant plus important qu’elles trouvent du temps pour elles et pour une vie sexuelle saine. Une enquête de la plateforme de rencontres TheCasualLounge le montre : presque la moitié des utilisatrices sont des mères célibataires. Un sondage parmi elles montre à quel point le besoin est grand : 53 pour cent recherchent une relation sans engagement ou des relations sexuelles. La sexologue Dania Schiftan sait pourquoi le sexe est justement si important pour les mères seules.

Presque la moitié des femmes inscrites sur TheCasualLounge en Suisse sont des mères célibataires. La sexologue et psychothérapeute Dania Schiftan n’est pas surprise par ce nombre. De nombreuses mères célibataires aspirent à la sexualité et à une certaine proximité sans ressentir le besoin d’une relation de couple solide. « La vie de mère seule est déjà assez compliquée à gérer », souligne-t-elle dans l’interview. Un sondage détaillé parmi 2 281 utilisatrices offre un aperçu plus précis.

 

Les mères célibataires ne veulent pas de relation de couple

Seules 12 pour cent des utilisatrices interrogées disent rechercher une relation stable. Les mères célibataires recherchent bien plus une relation sans engagement (35 pour cent), une simple relation sexuelle (18 pour cent) ou de la proximité physique (13 pour cent). « Beaucoup de femmes sont confrontées à la problématique de trouver quelqu’un qui leur fasse du bien, mais qui ne soit pas forcément un partenaire dans l’éducation des enfants. Ce grand écart entre les besoins physiques et la vie de famille est difficile à surmonter » explique Dania Schiftan. Les mères célibataires n’ont souvent que très peu d’espace et de temps pour elles-mêmes et leur propres besoins. C’est pour cela que la sexologue voit un certain avantage dans les portails de relations éphémères : « on peut rechercher activement le contact corporel, car c’est clairement défini » Lorsqu’il s’agit du lieu de rencontre, la plupart des femmes privilégient un endroit hors de leur environnement familier : 44 pour cent rencontrent leur partenaire sexuel chez lui ou dans un endroit neutre comme un hôtel (33 pour cent), seules 23 pour cent des mères seules l’invitent chez elles.

 

« Le sexe permet aux mères célibataires de recharger leurs batteries »

D’après la sexologue et psychothérapeute Dania Schiftan, le sexe est particulièrement important chez les mères célibataires. « C’est là qu’elles se sentent désirées, aimées, vues et perçues, alors qu’elles sont toujours en train de courir au quotidien. » Un regard sur les chiffres le démontre : pour un bon tiers des femmes interrogées, la sexualité est effectivement très importante, pour 42 pour cent, il est « plutôt important » d’avoir une vie sexuelle épanouie. Cela se reflète aussi dans les chiffres : 12 pour cent des suisses disent faire l’amour plusieurs fois par semaine, 26 pour cent le font une fois par semaine et 24 pour cent plusieurs fois par mois. Parmi les mères célibataires interrogées, 18 pour cent ont des relations sexuelles une fois par mois, et 10 pour cent seulement tous les quelques mois.

Il est réjouissant de savoir que 47 pour cent des femmes affirment que leur vie sexuelle s’est améliorés depuis qu’elles sont célibataires. C’est une observation que Dania Schiftan fait au quotidien : « Beaucoup de femmes me racontent qu’elles font bien plus attention à ce dont elles ont besoin au lieu de penser seulement à ce qui plaît à leur partenaire. »

 

Les mères célibataires se sentent coupables de faire des rencontres

Alors que près de la moitié des sondées affirme avoir une meilleure vie sexuelle, 84 pour cent sont toujours ou parfois confrontées à un sentiment de culpabilité lorsqu’elles font des rencontres. Seules 16 pour cent disent ne jamais se sentir coupable. La sexologue et psychothérapeute en est convaincue, « il est justement nécessaire de prendre ce temps où l’on fait quelque chose pour soi pour pouvoir être une bonne mère, d’autant plus lorsqu’on est seule ».

Pour la plupart des hommes, le fait que leur fréquentation ait des enfants ou non ne semble pas jouer de rôle important. Seules 24 pour cent des utilisatrices disent que les hommes réagissent « plutôt négativement » au fait qu’elles soient mères. « En ce qui concerne les relations éphémères, je ne pense pas que le fait d’avoir des enfants ou non soit si important », affirme Dania Schiftan. « Mais il faut compter sur le fait qu’un rendez-vous avec une mère célibataire a plus de chances de tomber à l’eau qu’avec une femme sans enfants. »

Donc si vous voulez faire plaisir à une mère célibataire dans votre entourage pour la fête des mères, offrez-lui du temps pour aller à un rendez-vous. Avec tout ce qu’elles font au quotidien, elles ont bien mérité de se détendre.


Source : sondage réalisé sur 2’281 femmes utilisant TheCasualLounge.ch

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
1
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top