fbpx
Vous lisez en ce moment
Mais qui est Gorillaz ?

Hier, le Paléo Festival a accueilli sur scène le groupe Gorillaz, pour l’une de ses rares performances en Suisse. Alors que la formation britannique a été créée il y a une vingtaine d’années, ce n’est que leur deuxième apparition en Romandie.

L’occasion pour les nombreux fans helvètes de découvrir qui se cache réellement derrière les personnages d’animation qui forment l’imagerie du groupe. Zoom sur une formation musicale très large et pour le moins hétéroclite.

L’histoire commence en 1998 lorsque deux colocataires, Damon Albarn – membre également de Blur – et Jamie Hewlett – un auteur de bandes dessinées – regardent MTV, désillusionnés. Pour eux, les groupes fabriqués de toute pièce perdaient la connexion avec la partie créative de leur musique et de leurs clips qui manquaient cruellement de substance. En réponse à cela, ils décidèrent alors de créer Gorillaz, pour justement faire l’inverse. C’est-à-dire créer un groupe si fabriqué, que les liens entre la fiction et la réalité devenaient ainsi flous.

Ainsi naquit ce groupe « virtuel » composé par des membres de fictions : 2D, Murdoc, Russel et Noodle, tous dessinés par Jamie Hewlett. Une grande partie du succès du groupe vint d’ailleurs de leurs clips qui se suivent tous, racontant ainsi une partie de l’histoire complète des personnages fictionnels, créant encore plus de mystère quant à l’identité des musiciens de Gorillaz.

© Jamie Hewlett

De la fiction à la réalité

En réalité, la formation implique en permanence Damon Albarn, leader du groupe, en collaboration avec de nombreux autres musiciens et chanteurs. Ainsi, tout au long de leurs six albums studio, on retrouve pléthore d’artistes en featuring, comme Grace Jones, Rag’n’Bone Man, Mos Def, Bobby Womack, Roots Manuva ou encore Neneh Cherry.

Musicalement, les influences de Gorillaz sont larges, puisque leur style passe par le rock, le trip-hop, le dub, le reggae, la pop, l’electronica ou la world music. Les flows hip-hop, ponctuent également bon nombre de leurs titres dont le hit mondial Feel Good Inc. en collaboration avec De La Soul. Leur récent single Hollywood issu de leur dernier album fait également appel au californien Snoop Dogg que l’on ne présente plus.

Le groupe est aujourd’hui plus prolifique que jamais. Après des pauses de 4, 5 voire 6 années entre chacun de leurs albums, ils ont enchainé coup sur coup Humanz – sorti en 2017 – et The Now Now, leur 6e album studio, sorti le 29 juin dernier. C’est donc pour présenter leur nouvel opus que Gorillaz a repris la route pour une nouvelle tournée qui est passée par le Paléo Festival hier soir. Et il fallait s’y attendre, la foule était nombreuse pour venir acclamer les gorilles anglais.

© Paléo – Nicolas Patault

 

Un show gargantuesque

Sur scène, on est bien loin du virtuel puisque niveau prestation scénique, on en a eu pour notre argent ! Damon Albarn, est un véritable homme-orchestre. Tantôt, chanteur, claviériste ou percussionniste, il n’a cessé de nous montrer l’étendue de ses talents de musicien. Et la formation qui l’accompagne est véritablement impressionnante. On dénombre une douzaine de musiciens, auxquels il faut encore ajouter pas loin d’une dizaine de personnes pour les featurings – on imagine le nombre de loges qu’il a fallu prévoir pour accueillir tout le monde. La présence du groupe de rap De La Soul sur le titre Feel Good Inc. fut une excellente surprise, mettant véritablement le feu à la Plaine de L’Asse. Outre les titres les plus connus de leur carrière, le groupe a également chanté Humility, Sorcererz, ou Lake Zurich, les singles de leur dernier album The Now Now.

Et le show visuel, vraie valeur ajoutée à Gorillaz, n’était pas en reste. Durant toute la durée du concert, les images de Jamie Hewlett mêlant habilement univers 2D et 3D bizarres et parfois sombres, ont peuplé l’arrière-plan de la scène. Pour les festivaliers qui découvraient le groupe pour la première fois, le show était à la hauteur, pour régaler les yeux tout en découvrant les titres. Nul doute que les visiteurs de la Plaine de l’Asse, connaisseurs ou non, seront repartis satisfaits de cette belle prestation scénique.

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire