fbpx
Music

Mariama, le clip de Grains of Wisdom

Mariama est de retour le 19 octobre avec son nouvel album Love, Sweat and Tears. Après Raindrops, le nouvel extrait Grains of Wisdom témoigne de l’orientation de ce disque produit en collaboration avec Manuel Schlindwein (Selah Sue, Patrice, Akua Naru, Cody Chesnutt…)

Mélangeant une diversité de cultures, Mariama associe toujours différentes influences à sa musique. Le clip de Grains of Wisdom est coloré et ludique, sublimé par les collages de l’artiste allemande Denyse Kynd. Ils symbolisent tous les fragments de sagesse, de grandeur et de divinité que chacun porte en soi. La danseuse allemande nigériane Nora Henes apporte la beauté, l’énergie et l’élégance de ses mouvements à la vidéo. Elle représente les sœurs à qui Mariama s’adresse à travers cette chanson.

Avec Love, Sweat and Tears, Mariama est de retour avec un album résolument moderne, nourri des influences et voyages de la chanteuse. Nous vous proposons de découvrir le nouveau single de Mariama, Grains Of Wisdom, dédié à sa petite soeur, et symbolisant une ode à toutes les soeurs, mères, filles, cousines, filles et femmes du monde entier.

Depuis la sortie du Ep Moments Like This, le temps est finalement passé plus vite que prévu, mais Mariama n’en aura pourtant pas perdu, mettant à profit chaque répit pour écrire, composer et, peu à peu, dessiner les contours de ce qui deviendrait son deuxième album. Bribes de textes, ébauches de mélodies, croquis de titres, c’est avec Manuel Schlindwein (Selah Sue, Patrice, Akua Naru, Cody Chesnutt…) qu’elle s’est appliquée à les détailler, les peaufiner et les affiner pour sortir d’un bloc de marbre musical, Love, Sweat and Tears, une sculpture de quatorze facettes aux reflets multiples.

 

LOVE.

Dans la vie rien n’est définitivement fixé. Tout est fluide, voué à changer. Y compris ce sentiment souvent appréhendé comme quelque chose à acquérir alors que chercher à le développer le rend encore plus précieux. Parce qu’il est un voyage à effectuer plus qu’une destination à atteindre.

 

SWEAT.

Cette sueur que suscite la peur quand une crise amoureuse amène l’élan du changement et ses interrogations. Vouloir changer c’est aller à la rencontre d’un inconnu qui pourtant est en nous. Sera t-il mieux ? On le souhaite mais on ne peut l’affirmer.

 

TEARS.

Les larmes, l’expression de la douleur, qu’elle soit physique ou sentimentale. Quand les choses sont au beau fixe, on s’interroge rarement, seuls les moments d’abattement sont propices aux questionnements. Résultantes de l’échec, de la frustration voire de la colère, les larmes sont aussi le point de départ d’une nouvelle impulsion.
Quand Moments Like This s’exprimait dans l’intime et l’acoustique, Love, Sweat and Tears s’ébat quant à lui dans une production luxueuse, mais qui sait avoir la retenue nécessaire pour ne pas devenir envahissante.

Sous la poussée des cuivres et les bruines célestes de Fender Rhodes, les mélodies numériques et les archets de violoncelle, Mariama emporte son folk dans ses voyages autour du monde, lui fait rencontrer les basses vrombissantes, les balafons du Burkina, des guitares Guinéennes. Le fait s’enivrer au son des percussions, transpirer sur la piste de danse, comme autant de déclarations d’amour aux musiques d’Afrique de l’Ouest qui ont nourri son enfance.

Avec justesse, Mariama explore le thème de l’amour. Trouvant toujours le parfait équilibre pour adapter la douceur de sa voix à la situation. Laissant la subtilité de son interprétation en dire tellement plus qu’une vaine surenchère vocale. Une délicatesse qui résonne dans un écrin musical.

Comments (0)

Leave a Reply