fbpx
Vous lisez en ce moment
Robert P. Herr prend les rênes de la direction générale du Beau-Rivage Genève

Robert P. Herr prend les rênes de la direction générale du Beau-Rivage Genève

Au cours du mois d’août, l’hôtel Beau-Rivage Genève a accueilli son nouveau Directeur Général, Monsieur Robert P. Herr.

Après des études à l’École hôtelière de Lausanne, à la Henley Business School puis à l’université Cornell, Robert P. Herr apporte avec lui le fruit de près de 30 ans d’expérience dans le domaine de la restauration et des opérations au sein de complexes hôteliers suisses et internationaux.

Son riche parcours à la tête de nombreux postes de direction à New York, Miami, Paris, Vienne, Beyrouth, Prague, Berlin, Dusseldorf ou Hambourg amène aujourd’hui Robert P. Herr à retrouver les rives genevoises non sans signification, y ayant démarré sa carrière d’hôtelier.

 

Beau-Rivage Genève, une Maison d’exception

Situé face au jet d’eau de Genève, l’établissement de prestige pousse l’hôtellerie à l’excellence depuis 1865. Avec six salons de réception, 72 chambres spacieuses et 23 suites prestigieuses de 100 à 500 m2, les hôtes sont plongés dans une atmosphère chaleureuse et raffinée. Joyau historique, le lieu emblématique a notamment été marqué par la présence de nombreuses personnalités iconiques telles que la légendaire Impératrice Sissi, Charlie Chaplin, le Général de Gaulle, ou Romy Schneider.

 

Un engagement pour le luxe genevois

Fortement engagé en faveur d’une hospitalité haut de gamme et d’une gestion consciente du luxe, la vision de Robert P. Herr s’inscrit parfaitement dans les plans d’avenir de l’hôtel Beau-Rivage Genève. Soucieux de préserver son authenticité ainsi que son prestige, Robert P. Herr veillera à̀ ce que la Maison Beau-Rivage reste une légende de l’hospitalité et une icône à Genève comme en Europe.

 

Rénovation et renaissance

Parmi ses nouvelles fonctions, Robert P. Herr dirigera la poursuite de la rénovation de l’hôtel, initiée il y a quelques temps avec les impressionnantes Lofts Suites, Suite Impériale et Suite Royale, et qui se poursuivra au cours des deux prochaines années. Celle-ci permettra de consolider et d’élever le grand héritage de l’établissement de luxe, tout en le propulsant au cœur de l’avenir de l’hospitalité en Europe.

Pour compléter ces transformations, d’importantes parties historiques seront restaurées tout en restant fidèles aux documents de conception et d’architecture ainsi qu’aux anciennes photos d’archives que l’hôtel légendaire possède.

Ce projet d’envergure entend faire revivre le faste de l’un des établissements les plus emblématiques de Suisse et d’Europe, en ressuscitant sa splendeur. La clientèle fidèle et la nouvelle génération de voyageurs pourront dès lors (re)découvrir ce trésor de l’hôtellerie suisse.

 

Trois questions à Robert P. Herr, nouveau directeur général du Beau-Rivage Genève

Quels sont vos objectifs pour le Beau-Rivage Genève ? Avez-vous de nouveaux projets en vue ?

Je me suis tout juste installé à Beau-Rivage Genève, je suis encore dans la phase où je me fais une idée de l’ensemble de l’hôtel et du marché. L’objectif à court terme est de continuer à faire face aux enjeux liés à la crise de la pandémie. À long terme, avec les propriétaires, nous poursuivons les rénovations qui ont débuté en 2015.

 

Vous bénéficiez de près de 30 ans d’expérience dans l’hôtellerie de luxe en Suisse et à l’international. Quelles valeurs et ambitions souhaitez-vous pour l’hôtel ?

Beau-Rivage Genève est une institution, un hôtel iconique en Suisse qui porte un grand héritage. Néanmoins, la valeur du patrimoine et de l’histoire sont pertinentes pour les nouvelles générations qui voyagent et qui viendront dans le futur. Nous continuerons le processus de modernisation tout en restant dans la lignée des caractéristiques historiques de l’hôtel.

 

Selon vous, quels sont les grands changements qui seront introduits par la crise dans le secteur hôtelier de manière générale et quels sont les challenges pour le Beau-Rivage ?

Il reste à voir quels changements sont à prévoir en ce qui concerne les restrictions aux voyages transfrontaliers. Concernant les impacts à court terme ou à long terme, je n’ai pas encore de réponse quant aux défis à relever, mais nous pouvons constater que le tourisme de loisirs redémarre beaucoup plus vite que le tourisme d’affaires. Il pourrait y avoir moins de voyages d’affaires à l’avenir, les voyages de loisirs évoluant. Nous devons répondre aux besoins croissants de cette nouvelle clientèle. Le changement climatique aura aussi un impact plus important sur les voyages et sur la manière d’interagir avec les clients. Enfin, la numérisation est en pleine expansion, ce qui entraîne un changement dans le comportement et la consommation des voyages.

 

En savoir plus sur www.beau-rivage.ch/fr/

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top