fbpx
Vous lisez en ce moment
Mais c’est quoi exactement, le vin bio ?

Mais c’est quoi exactement, le vin bio ?

Le salon BiowinExpo 2017 bat son plein depuis ce dimanche au 2m2c de Montreux. 123 exposants venus de Suisse, d’Espagne, de France, d’Italie et d’ailleurs présentent un demi-millier de vins, tous bio !

Le bio, c’est bon et c’est sain, on l’entend et on le sait. Mais un vin bio, c’est quoi exactement ? Qu’est-ce qui le différencie concrètement d’un vin « classique » ? Eléments de réponse.

 

Un processus différent dans les vignes et en cave

Pendant longtemps, le vin bio en tant que tel n’a pas vraiment existé ! On devait parler, très exactement, de vin « issu de l’agriculture biologique ». Pourquoi ? Parce que jusqu’en 2012, en Europe, la réglementation la plus communément acceptée ne prévoyait pas la « vinification biologique » et parlait simplement « d’agriculture biologique ». Pour obtenir un label bio il fallait donc avoir des raisins bio … mais on pouvait faire ce que l’on voulait lors des étapes de vinification ! Depuis 2012, la règle a changé et le bio existe désormais du début à la fin de la ligne de production du vin.

Il faut deux choses pour produire du vin bio : des raisins bio et une vinification bio. Les raisins bio sont cultivés selon les règles classiques de l’agriculture biologique. On abandonne les pesticides, les engrais de synthèse et les OGM pendant une longue période de conversion – généralement trois ans, pour s’assurer que les sols soient à nouveau sains – et ad vitam eternam. On fait également attention au stockage des raisins pour éviter toute contamination et on convertit au bio l’ensemble de ses parcelles pour être sûr que la production respecte bien tous les critères de mise en quarantaine et de non usage de produits chimiques. Si l’on ne respecte que ce critère du raisin bio, on ne fait pas du « vin bio », mais du « vin issu de l’agriculture biologique ». C’est bien, mais c’est insuffisant !

Pour un vin véritablement bio, le processus va plus loin et varie un petit peu selon les labels nationaux et leurs exigences. D’une manière globale, la vinification bio impose de nouvelles règles aux viticulteurs qui doivent là encore s’abstenir de faire appel à la chimie. L’ajout de sulfites et de sucre est par exemple plus limité que dans la vinification classique. On a le droit de clarifier le vin avec des produits naturels et bio (comme le blanc d’œuf et la colle de poisson), de l’acidifier et de le décolorer, etc. mais certaines pratiques restent interdites (la concentration à froid et l’électrodyalyse notamment). C’est à ce prix-là que le vin peut-être véritablement bio et on comprend que les difficultés du processus et du cahier des charges puissent repousser les viticulteurs et impacter très largement le prix du bio !

 

Vin bio, biodynamique ou naturel ?

Il existe trois types de vins surfant sur la vague du bien-être, du bio et du bien-manger et il n’est pas toujours simple de savoir qui est quoi. Voici donc un petit tour d’horizon pour s’y retrouver.

Le vin bio est celui que l’on a décrit plus haut : un vin sans pesticides et produits chimiques, de la vigne à la cave. Il répond à un cahier des charges strict et élaboré au niveau européen et national, par des labels.

Le vin biodynamique va encore plus loin. Les viticulteurs utilisent des principes naturels et ésotériques pour entretenir les vignes et fabriquer le vin. On respecte par exemple les cycles lunaires, on travaille le sol en fonction des saisons, etc. et on n’ajoute que très peu de produits durant la phase de vinification. Le vin biodynamique est en quelque sorte un vin bio de l’extrême !

Les vins naturels sont eux plus philosophiques. Ils ne sont d’ailleurs reconnus par aucun label national. Le viticulteur essaye de revenir au vin originel en limitant le travail mécanique et l’utilisation d’outils industriels. L’ajout de sulfites est encore plus limité que dans l’agriculture biologique (près de trois fois moins de sulfites par litre).

 

BiowinExpo donne au vin bio ses lettres de noblesse

Depuis ce dimanche et jusqu’à ce lundi soir, plus de 120 viticulteurs et vignerons venus des quatre coins de l’Europe exposent 500 des meilleurs vins bio, biodynamiques et naturels du continent. BiowinExpo est donc déjà, au cœur de sa première édition, le plus grand salon international de Suisse dédié uniquement au vin bio ! Son objectif était de faire connaitre au grand public comme aux professionnels le potentiel du bio dans les vignes et c’est réussi ! Certes les processus sont plus complexes et plus délicats, certes la transition est longue et risquée, mais au fond, pourquoi le vin résisterait-il à la vague du bio qui touche toute la chaine alimentaire ?

En deux jours d’exposition, de conférences et de rencontres au 2m2c de Montreux, BiowinExpo a mis les bouteilles bio sur la table et a cassé les codes et les stéréotypes trop souvent entendus : oui le vin bio c’est possible et oui le vin bio c’est bon !

Et vous, vous êtes prêts à franchir le pas ?

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top