fbpx
Vous lisez en ce moment
Coup d’envoi du 67ème Festival de Cannes

Quinze jours de projections, de défilés, de montées des marches et surtout… de stars. Aujourd’hui, débute sous les feux des projecteurs le 67ème Festival de Cannes, présidé par la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion. Menée par Lambert Wilson, la Cérémonie d’Ouverture aura lieu ce soir, à 19h15. Quatre ans après avoir été récompensé par le jury à Cannes pour Des hommes et des dieux, l’acteur touche-à-tout  qui se dit serein, présentera un discours sobre avec toutefois une touche d’humour. Le coup d’envoi sera donné par le réalisateur mexicain Alfonso Cuaron, Oscar 2014 du meilleur réalisateur pour Gravity, et l’actrice Chiara Mastroianni, fille de Marcelo Mastroianni, à l’affiche du festival cette année.

Grace au cœur de la polémique

C’est le film d’Olivier Dahan, Grace de Monaco, à qui revient l’honneur d’ouvrir les festivités. Ce film, dévoilé ce matin à la presse et en salle dès aujourd’hui, ne sera pas visionné par la famille Grimaldi, qui boycotte le projet. En effet, cette œuvre au cœur de la polémique, n’est pas du goût des enfants princiers, qui regrettent que leur histoire ait fait l’objet d’un détournement à des fins purement commerciales. De plus, certains désaccords demeurent entre le réalisateur et son distributeur Harvey Weinstein aux Etats-Unis concernant le montage final du film, créant ainsi une situation plutôt délicate pour la sortie de ce récit de vie.

Dahan, qui n’en est pas à sa première réalisation biographique, (La Môme avec Marion Cotillard), souligne que ce film retrace non pas la vie de la princesse mais bel et bien une année fondamentale de sa vie. En 1962, après avoir donné naissance à deux enfants, elle se retrouve tiraillée entre sa vie de monarque et son envie de revenir au cinéma aux côtés de Sean Connery, sous la direction du grand Hitchcock. C’est donc ce moment singulier d’une vie qu’interprète Nicole Kidman, dans la peau de la somptueuse Grace Kelly, entourée de Tim Roth dans le rôle du Prince Rainier II et de Roger Ashton-Griffiths dans celui d’Alfred Hitchcock. Ce long-métrage fera-t-il scandale ? Réponse ce soir, pour sa projection dès 20h, au Palais des festivals.

Dès aujourd’hui, la Croisette reçoit de nombreux acteurs et réalisateurs. Ainsi, les membres du jury tels que Carole Bouquet, Sofia Coppola ou Gael Garcia Bernal et Willem Dafoe sont déjà sur place, notamment pour le fameux photocall, photo officielle du jury. Côté acteur, nous retrouvons Rachid Bouchareb (Indigènes, Hors-la-loi), l’actrice américaine Blake Lively (Gossip Girl, Savages), Adèle Exarchopoulos (La Vie d’Adèle – Palme d’or 2013) ou encore André Dussollier (Un cœur en hiver, on connaît la chanson). Bien que les personnalités présentes pour les prochains jours n’aient pas encore été dévoilées, on attend de grands noms du cinéma tels que Sylverster Stallone, Harrison Ford, Mel Gibson ou encore Arnold Schwarzenegger, pour la sortie de The Expendables 3 .

Depardieu, le retour

Dimanche 18 mai, Gérard Depardieu présentera en avant-première United Passions, film sur l’histoire du Mondial de football, un mois avant le début de la prochaine compétition mondiale au Brésil. L’acteur y incarne Jules Rimet, président de la Fédération internationale de football, aux côtés de Tim Roth (Grace de Monaco) et Sam Neil. Pour cette projection, Cannes aura le plaisir de recevoir le président actuel de la FIFA, Sepp Blatter.

Cannes Classics : les intournables célébrés

La cinquantenaire de l’invention du western italien sera célébrée lors de cette édition du festival et aura comme invité d’honneur l’incontournable Sophia Loren. Vingt longs métrages seront alors présentés dans des versions restaurées. Le film Pour une poignée de dollars, réalisé par l’italien Sergio Leone, décédé en 1989, sera mis à l’honneur lors de la clôture du palmarès le samedi soir 24 mai, en numérique haute définition. Clint Eastwood y interprète un « homme sans nom », venu trouver sa place entre deux bandes rivales dans une petite ville au sud de la frontière américano-mexicaine.

Depuis la création de Cannes Classics, les anciens films de grands réalisateurs mondiaux sont proposés, afin de bénéficier d’un nouveau souffle et faire revivre un cinéma qui n’avait pas pu recevoir, à l’époque, les louanges du prestigieux festival. Tarantino, grand admirateur de Leone, explique avoir été influencé par le cinéma du maître italien des westerns, et lui rendra hommage en présentant, sur scène, ce film culte.

Il ne reste plus qu’à être patient et découvrir, jour après jour, les surprises que nous réserve ce festival d’exception.

Un site exclusif #Cannes2014 !

Pour vous permettre de suivre quotidiennement le Festival, nous avons mis sur pied un site spécial où vous pourrez avoir accès aux principales informations tout en suivant le Live Stream sur notre site.

Rendez-vous sur Cine-Box.ch/Cannes2014

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire