fbpx
Vous lisez en ce moment
Les coutumes de Noël

Les coutumes de Noël

Dans notre belle Helvétie, Noël est synonyme de lumières dans les rues, de flocons de neige, de sapin et de bûches au moka ou au chocolat, de cadeaux, de réveillon en famille… tant de choses qui ont bien souvent marqué notre enfance et dont le souvenir impérissable est ravivé chaque année par cette atmosphère si particulière des fêtes de fin d’année.

Mais comment se vivent ces moments dans les autres pays du monde ? En voici quelques exemples, non exhaustifs.

 

En Angleterre

Les choux de Bruxelles, le Sunday Roast de dinde, le Yorkshire pudding, les légumes vapeur et les marrons font partie intégrante du tableau présenté sur la table familiale, à Noël. Le traditionnel Christmas pudding, préparé vers la fin de l’été afin d’être « ready » pour les fêtes, est également parfois de la partie. Dans les villages, les Christmas Carols sont une tradition incontournable. Une autre pratique très courante concerne les dons. En effet, la télévision sollicite énormément les citoyens en cette période de fin d’année et ce pour toutes sortes de causes. Les Anglais ont aussi pour habitude d’envoyer une quantité incroyable de cartes de vœux à leurs familles, amis et connaissance. Par ailleurs, le lendemain de Noël est le jour du « boxing day » dans les magasins. Une sorte de « black friday » spécial fêtes. Côté sport, alors que partout ailleurs la saison de football est terminée, le pays concentre une grande quantité de matchs aux tarifs abordables afin de permettre à tout un chacun d’en profiter. Finalement, un autre évènement à ne manquer sous aucun prétexte est le « Queen’s Christmas message » donné par la reine le 25 décembre.

 

Au Portugal

Noël s’y fête surtout le 24 décembre. A cette occasion, c’est en famille (élargie) que l’on partage la « Ceia de Natal », un grand repas dont la composition varie selon les régions, mais principalement composé de morue, de dinde ou de poulpe grillé (dans le Nord). Plusieurs repas peuvent ainsi s’enchaîner. Finalement, un gâteau aux fruits confis et fruits secs appelé « Bolo Rei » est servi en dessert avant que les personnes réunies ne s’échangent les cadeaux, pratique véritablement traditionnelle au Portugal. Puis, une fois le soir venu, chacun se rend à la « Missa do Galo », la messe de minuit, très importante dans ce pays à forte majorité catholique.

 

En Allemagne

De l’autre côté de nos frontières, les « Plätzchen », biscuits de Noël à la cannelle dégustés en famille avec un thé ou du café, accompagnent toute la période des fêtes. Par ailleurs, les marchés de Noël y sont extrêmement réputés et attirent de nombreux touristes. Le 6 décembre, les Allemands fêtent Saint-Nicolas qui visite les écoles et distribue des friandises, des mandarines et du pain d’épices aux enfants. Finalement, on retrouvera généralement au menu du réveillon de l’oie grillée accompagnée de chou rouge et de pommes, ainsi que des « Braten » (viande grillée) et un « Apfelstrudel » avec glace à la vanille ou le fameux « Christstollen » en dessert.

 

Amérique du Sud

Sur le continent d’Amérique latine, la tradition colombienne est très ancrée dans la religion catholique, extrêmement forte dans le pays. La veille de la naissance de Jésus, le 24 décembre, y est considérée comme plus importante que le 25 décembre. Là-bas, le Père Noël, bien que présent dans les centres commerciaux, n’a aucune valeur traditionnelle. En effet, c’est Jésus qui apporte les cadeaux aux enfants au moment de sa venue sur terre. Pour sa part, le menu du 24 décembre compte bien souvent de nombreux éléments tels qu’une dinde, un jambon à l’os cuit et fumé, des buñuelos (boules de pâte frite et sucrée) ou encore la Natilla colombiana, sorte de crème brûlée colombienne.

 

En Suède

Les films de Noël se succèdent à la télévision durant la période des fêtes. En effet, les mêmes films y sont diffusés chaque année depuis 1958. Il s’agit là d’une occasion pour les familles de se retrouver tout en buvant du Glögg, un vin chaud épicé. Traditionnellement, une adulte se déguise en Père Noël et apporte les cadeaux aux enfants. Côté nourriture, le repas traditionnel se compose de hareng mariné (Sill), de saumon cru mariné (Gravad lax), d’un gratin de pommes de terre avec oignons et anchois (Janssons frestelse), de différentes sortes de pains et fromages du pays, de travers de porcs (Revbensspjäll), ainsi que le typique jambon de Noël (Julkinka) pour lequel chaque famille a sa recette secrète.

 

En Grèce

Finalement, la principale particularité grecque propre à la période des fêtes est la suivante : le matin de Noël, les enfants font du porte-à-porte en chantant des chants de Noël. Côté nourriture et tradition, celles-ci varient d’un village à l’autre. Néanmoins, la veille de la nouvelle année, les foyers dégustent un gâteau – assez simple et typique – dans lequel est caché une pièce d’argent. Cette tradition est inspirée de l’histoire de Saint Basil. On raconte qu’il avait pour habitude de distribuer des cadeaux aux familles. Un jour, alors qu’il voulait aider une famille en lui donnant de l’argent, il se serait introduit dans leur maison par la cheminée et aurait laissé sur leur table une tarte dans laquelle il avait caché de l’argent. Cette histoire également varie d’un village à l’autre, mais la tradition du gâteau de Saint Basil est restée dans tout le pays. La tradition veut que la personne qui trouve la pièce reçoive un cadeau spécial ou simplement les félicitations de la famille. Finalement, on préférera souvent en Grèce l’agneau à la si connue et bien souvent traditionnelle dinde de Noël de nos pays d’Europe centrale.

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

Scroll To Top