fbpx
Vous lisez en ce moment
Des espaces qui font du bien au cœur de la Genève internationale

Des espaces qui font du bien au cœur de la Genève internationale

Parce que l’été, la vie s’invite dans les jardins, le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge met à nouveau le cap sur le plein air et poursuit sa mue en un forum accueillant au service de la communauté.

Au total, près de 200 étudiant·e·s en architecture ont investi les espaces extérieurs du Musée avec plusieurs installations de bois qui continuent d’évoluer depuis leur création en 2022 par le Laboratoire Alice/EPFL.

Elles permettent aux visiteurs·ses, aux promeneurs·ses, aux familles et aux usagers·ères du site de le découvrir différemment pour en expérimenter des usages nouveaux en grandeur nature : venir au Musée pour lire, pique-niquer, échanger, jouer, travailler ou faire une sieste en plein air, chiche !

Avec l’édition 2023 de ses Jardins, le Musée s’associe une nouvelle fois à une expertise de recherche et s’affirme comme une plateforme d’opportunités pour de jeunes talents. Les interventions architecturales témoignent de l’approche mise en place par le Laboratoire Alice : questionner et occuper les espaces publics dans des contextes quotidiens. Avec une pédagogie éprouvée : tisser des liens avec le paysage, son sol, sa topographie et sa végétation pour mieux comprendre l’impact du geste architectural sur son environnement.

Un bisse valaisan à Genève

Parmi les installations, une infrastructure low-tech inspirée de structures traditionnelles très présentes dans les montagnes suisses : il s’agit d’un aqueduc qui achemine la pluie pour alimenter un réservoir d’eau. Cette intervention permet de prendre soin des sols et de la végétation, d’améliorer la biodiversité tout en soulevant des questions fondamentales sur la gestion des ressources. Elle incarne non seulement les caractéristiques physiques des bisses valaisans, mais aussi l’intelligence collective dont ont fait preuve les étudiant·e·s au cours du processus de conception.

 

Découvrir l’exposition permanente en musique : carte blanche à la Montreux Jazz Artists Foundation

Le soin porté à l’expérience de visite s’invite au cœur des espaces d’exposition. Le Musée a donné carte blanche à Stéphanie-Aloysia Moretti, directrice artistique de la Montreux Jazz Artists Foundation, pour s’immerger dans l’exposition permanente et imaginer des paysages musicaux attentifs à ses ambiances, à ses messages et aux émotions que peut susciter sa visite.

Dès le mois de septembre, quatre chansons, dont Strange Fruits de Billie Holiday et Mississipi Goddam de Nina Simone, sont disponibles à l’écoute dans les espaces de l’exposition.

L’expérience se prolonge à volonté sur Spotify avec quatre playlists élaborées avec soin par Stéphanie-Aloysia Moretti. Intitulées Dignity, Home, Care et Humanity, elles tissent des liens étroits avec les thèmes majeurs de l’exposition permanente, comme une invitation à les prendre avec soi, où que l’on soit.

Poser un regard nouveau sur les collections : le podcast Histoires d’objets par Caroline Stevan

Conçue et réalisée par la journaliste Caroline Stevan, une série de podcasts présente dès le mois d’octobre des objets issus des collections du Musée, dont certains ont été portés au grand jour, comme les diagrammes d’Henry Dunant ou sa médaille du Prix Nobel. D’autres sont restés dans l’ombre, comme cette balle de fusil dont l’histoire et la destinée sont pourtant fascinantes.

Caroline Stevan a reçu carte blanche pour donner la parole à des intervenant.e.s actif.ve.s dans les domaines de la culture, de la recherche et de l’humanitaire. Elle a ainsi recueilli le point de vue de descendant.e.s de la famille Dunant et de représentant.e.s du Mouvement international de la Croix- Rouge et du Croissant-Rouge, mais aussi de Sébastien Farré, Valérie Gorin, Gabriel de Montmolin, Lucienne Peiry et Ariane Sudan sur ces objets, des propos souvent nourris d’un vécu personnel.

Avec ces mises en récit de dix objets issus de ses collections, le Musée se place en posture d’écoute aux côtés de ses publics pour partager un regard nouveau sur son patrimoine. Il s’affirme ainsi une nouvelle fois comme une plateforme ouverte, accessible et bienveillante qui connecte entre elles des communautés d’horizons très différents pour pouvoir apprendre les un.e.s des autres.

Le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pose une question centrale : en quoi l’action humanitaire nous concerne-t-elle, toutes et tous, ici et maintenant ?

Pour y réfléchir avec nos publics, nous invitons artistes, partenaires culturel.le.s et milieux de la recherche à s’interroger sur les enjeux, les valeurs et l’actualité de l’action humanitaire. Notre Musée s’affirme ainsi, de manière ouverte, agile et chaleureuse, comme un lieu de mémoire, de création et de débats. C’est par la production de contenus artistiques inédits et le développement de partenariats ambitieux, en Suisse et dans le monde, que nous participons au rayonnement du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ainsi que de Genève.

Transformation des espaces d’accueil

Les travaux ont débuté au mois de juin 2023. L’inauguration des nouveaux espaces est prévue en janvier 2024. Le Musée reste ouvert pendant la durée des travaux ! Le projet bénéficie du généreux soutien de la Loterie romande et de la Fondation Ernst Göhner.

 

Edition 2023 des Jardins du Musée

Les installations situées dans les espaces verts du Musée (dont le bisse) sont accessibles tous les jours, à tous les publics. Leur accès est gratuit.

 

Playlists et podcasts

Les quatre playlists seront disponibles dès septembre sur Spotify. La série de dix podcasts Histoire d’objets sera diffusée progressivement à partir de fin septembre, au sein de l’exposition permanente et en ligne, sur redcrossmuseum.ch et de nombreuses plateformes d’écoute.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur redcrossmuseum.ch

Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire