fbpx
Vous lisez en ce moment
Euro92 | Comment un pays qui n’était pas qualifié est devenu champion d’Europe

Dans la longue histoire des Championnats d’Europe des Nations de football, plusieurs histoires assez incroyables ce sont déroulées. Retour sur la victoire surprise d’une équipe qui ne devait pas être présente lors de l’Euro92…


Nous sommes à la fin des années 80. Les joueurs yougoslaves sont en train d’exploser sur la scène européenne du football ; Suker, Savicevic, Stojkovic, Prosinecki, Boksic, Boban, Mihajlovic sont autant de stars en devenir du ballon rond qui jouent pour la sélection nationale de la Yougoslavie. D’ailleurs, lors de l’été 1991, l’Etoile Rouge de Belgrade remportera la Coupe d’Europe des clubs champions (la Champion’s League actuelle) grâce, notamment, à une belle génération de footballeurs yougoslaves. Tout se passe à merveille également pour la sélection de la Yougoslavie qui se qualifie assez aisément pour l’Euro 1992 qui se déroulera en Suède.


Tout bascule à l’automne 1991…

C’est alors qu’en novembre 1991 éclate un énorme conflit qui a encore des répercussions de nos jours. Une guerre civile éclate entre croates, bosniaques, serbes, monténégrins et slovènes ; c’est alors tout le pays entier qui rentre en guerre. En décembre 1991, c’est au tour de l’URSS de rentrer également en guerre interne et d’éclater en plusieurs pays que nous connaissons aujourd’hui. Les règles de l’UEFA, organisatrice des Championnats d’Europe des Nations, sont très strictes : si un pays est en guerre civile et n’est pas reconnu politiquement, il devra être remplacé (en résumé…). En lieu et place d’une formidable sélection de Yougoslavie qui se morcèlera en plusieurs nations que nous connaissons aujourd’hui, nous retrouvons donc le Danemark, désigné comme remplaçant de la Yougoslavie.


Le Danemark entre en scène…

C’est ainsi que l’on retrouve le Danemark, ayant terminé second de sa poule de qualification derrière la Yougoslavie, au Championnat d’Europe. Une sélection qui sera d’ailleurs privée de sa principale star, Michael Laudrup, et composée de joueurs qui, pour la plupart, étaient déjà partis en vacances. Ils arrivent donc à l’Euro92 sans pression mais sans préparation non plus. Lors de leur premier match contre l’Angleterre, ils font match nul, puis s’inclinent lors du second match contre la Suède qui joue à domicile. C’est alors que le Danemark se retrouve au bord de l’élimination et joue leur chance contre la France des Papin, Cantona et entrainée par un certain Michel Platini…


Et soudain, le miracle…

Défiant tous les pronostiques, le Danemark bat la France, qui était favorite, et se retrouve second de sa poule pour affronter les Pays-Bas, champions d’Europe en titre, et disposant d’une équipe impressionnante avec Van Basten, Bergkamp, Rijkaard, Gullit et bien d’autres. Et là encore, contre toute attente, le Danemark élimine les Pays-Bas aux tirs au but et se retrouve en finale face l’archi favorite du tournoi. L’Allemagne, sacrée championne du Monde deux ans plus tôt en Italie, se retrouve en finale face à l’invité surprise du tournoi et tout tend à une victoire allemande. Et pourtant, les danois joueront un des meilleurs matchs du tournoi et s’imposeront 2 buts à zéro dans ce qui constitue l’une des plus grosses surprises de tous les temps!

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire