fbpx
Vous lisez en ce moment
Notre sélection de séries entre rires et frissons

Notre sélection de séries entre rires et frissons

Vous êtes arrivés à bout de toutes vos séries et ne savez plus quoi regarder ?

On vous épargne les longues, très longues minutes de recherche (oui, oui, on connaît). Voici notre sélection de quinze séries à regarder sans modération !

Pour ceux qui veulent passer un bon moment

On commence cette sélection avec les séries qui vous arracheront forcément un sourire, si ce n’est un fou-rire ! Dans Brooklyn Nine-Nine, vous suivez le quotidien d’un commissariat de police de Brooklyn dont les membres sont tous un peu dérangés à leur manière. De Jake Perralta, le flic excentrique en passant par la mystérieuse Rosa Diaz et le nouveau capitaine Ray Holt, froid et strict, il n’y a pas le temps de s’ennuyer.

Des personnages tout aussi drôles sont à retrouver dans la série The Good Place : Eleanor Sheltstrop se retrouve au « Bon Endroit » après sa mort, là où seules les personnes ayant vécu une vie exemplaire sont admises. Les autres étant envoyés au « Mauvais Endroit ». Très vite, elle comprend qu’ils se sont trompés. Plusieurs événements étranges viennent perturber la vie du quartier suite à son arrivée. Elle décide alors de devenir une bonne personne avec l’aide de son « âme sœur » Chidi, un philosophe incapable de prendre une décision. Rebondissements et rires garantis !

Dans un registre plus Teen-serie, Sex Education fait partie des séries qui cartonnent sur Netflix ! Le timide Otis, dont la mère est sexologue, connaît beaucoup de chose sur le sexe, bien qu’il n’ait jamais eu de relation. C’est encouragé par Maeve, la rebelle de l’école, qu’il va conseiller les élèves de son lycée sur ce sujet, moyennant finance. On s’attache, on rigole et le sujet est très bien traité.

 

Séquence émotions, on sort les mouchoirs

When They See Us, c’est la série qui a fait grand bruit l’année passée lors de sa sortie. Elle se base sur l’histoire vraie de cinq jeunes – quatre afro-américains et un hispanique – accusés à tort du viol de la joggeuse de Central Park datant de 1989. La série met en lumière les techniques d’interrogatoire de l’époque et le racisme ambiant présent aux États-Unis. On revit le procès, on jure devant sa télé, on pleure, bref, c’est l’ascenseur émotionnel.

Également inspirée de faits réels Unbelievable raconte l’histoire de Marie, 18 ans, accusée par la police et son entourage d’avoir menti sur son viol. En parallèle, on suit l’enquête de deux inspectrices du Colorado qui se déroule deux ans plus tard sur une affaire de viols en série dont les circonstances sont similaires à l’histoire de Marie. La série met en lumière le lourd et douloureux processus administratif par lequel doit passer une victime d’agression sexuelle, condamnée à décrire encore et encore la scène de son supplice. Une série très réaliste et le duo d’inspectrices fonctionne très bien !

Finalement, sur une ambiance un peu plus légère, la série Atypical dépeint le quotidien de Sam, un jeune autiste de 18 ans, aussi attachant que drôle, en quête d’amour. Au cours des épisodes, on suit son évolution et les impacts de son autisme sur toute la famille. Une série qui traduit bien les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes vivant avec cette maladie, tout en y apportant une touche de légèreté.

 

Enquêtes et serial killers

Inspirée des livres écrits par John E. Douglas, l’un des premiers profileurs du FBI, la série Mindhunter nous fait voyager dans les recoins les plus obscures de la psychologie humaine.  On suit Holden Ford et Bill Tench, deux agents du FBI ainsi que la talentueuse psychologue Wendy Carr aux prémices du profilage criminel. Ils vont ainsi établir différents profils de personnalités en menant des entretiens avec des tueurs en série tristement célèbres tels que BTK, Charles Manson ou encore Edmund Kemper. Coup de cœur pour la belle cinématographie de la série qui est produite par David Fincher.

On reste dans la même ambiance avec Matthew McConaughey et Woody Harrelson qui incarnent deux anciens inspecteurs de la Louisana State Police dans la première saison de True Detective. Tous deux sont recontactés et interrogés suite à un meurtre en 2012 qui ressemble étrangement à une de leur ancienne affaire toujours pas élucidée à ce jour. Au vu des nouveaux éléments, ils décident de reprendre l’enquête. Ils vont ainsi découvrir une mystérieuse histoire de meurtres sataniques et pédophiles. Un rythme lent et une cinématographie très travaillée portée par la performance des deux acteurs.

 

Teenage (mais pas trop quand même)

Euphoria, une série mettant en scène des ados mais qui n’est pas pour les ados. La série produite par Drake aborde des thèmes difficiles tels que la drogue, la mort d’un proche ou encore la maladie mentale. On suit le quotidien de Rue Bennett – superbement interprétée par Zendaya – qui fait son retour au lycée après un séjour en centre de désintoxication. Elle se lie très rapidement à Jules, une jeune adolescente trans. Entre rechute, dépression et violence, chaque épisode nous en apprend un peu plus sur l’histoire personnelle d’un des protagonistes. Mention particulière pour la bande-son et les visuels !

Adeptes d’humour noir, The End of the F***ing World est pour vous ! James, 17 ans, se pense incapable d’éprouver quelconques émotions et pense être un psychopathe. Il rencontre Alyssia, une ado rebelle en quête d’aventures. Tous deux s’embarquent alors dans un road trip endiablé. Huit épisodes de vingt minutes à bing-watcher sans culpabilité !

 

Pour les amateurs de frissons et de science-fiction

On ne présente plus Stranger Things mais pour ceux qui seraient passé à côté, on la cite quand même.  La disparition d’un jeune garçon dans une petite ville de l’Indiana va mettre en lumière d’étranges phénomènes. Ses amis sont prêts à tout pour le retrouver et vont se lier d’amitié avec Onze, une jeune fille qui s’est échappée d’un laboratoire et dont les pouvoirs psychiques sont extrêmement puissants.

Même ambiance avec Dark, la série allemande qui fera travailler vos neurones. En 2019, le fils de Ulrich Nielsen disparaît. Son petit-frère Mads avait, lui aussi, disparu dans les mêmes étranges circonstances 33 ans plus tôt. On fait des aller-retours entre passé et présent et on découvre petit à petit les secrets des habitants de cette petite ville. Un conseil, restez éveillés et mémorisez bien les prénoms des protagonistes.

I Am Not Okay With This, l’une des dernières sorties Netflix, nous introduit Sydney. Elle a des relations compliquées avec ses camarades de classe, elle se pose des questions sur sa sexualité et elle doit, en sus, apprendre à contenir ses nouveaux super-pouvoirs qui se déclenchent dès qu’elle est contrariée. Pas facile à gérer en pleine crise d’adolescence et de recherche de soi. On apprécie particulièrement le duo qu’elle forme avec Stanley et l’humour présent tout au long de cette mini-série.

On termine cette sélection avec The Haunting of Hill House qui raconte l’histoire de plusieurs frères et sœurs qui ont résidé une partie de leur enfance dans un manoir hanté. Une vingtaine d’années plus tard, les fantômes du passé refont surface et viennent chambouler le quotidien de chacun. On ne vous en dit pas plus sur cette série originale qui change un peu de ce que l’on a l’habitude de voir !

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
2
excité.e
2
J'adore
3
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

Scroll To Top