fbpx
Vous lisez en ce moment
Ouverture de Pyxis – Nouveau centre d’activités culturelles et d’exploration numérique unique en son genre

Ouverture de Pyxis – Nouveau centre d’activités culturelles et d’exploration numérique unique en son genre

+1
Voir la galerie

Le 1er novembre 2023 marque l’inauguration de Pyxis, Maison de la culture et de l’exploration numérique à Lausanne.

Tout comme la constellation de la Boussole dont elle tire son nom, ce tiers-lieu unique en son genre est à la fois un point d’ancrage pour les milieux culturels, et une fabrique de l’imaginaire pour les esprits créatifs professionnels et amateurs. Outre les synergies inédites catalysées par les entités qui y résident, Pyxis abrite un pôle numérique qui propose une exploration physique et digitale des relations entre humains et machines, et un Café culturel.

Initié par la Ville de Lausanne, Pyxis est un nouveau hub créatif, articulant son offre autour d’un pôle d’exploration numérique, d’un café culturel et de divers espaces dédiés tant au rayonnement des projets citoyens qu’à la mise en avant de la scène artistique locale. En son sein, le Bureau Culturel Vaud cohabite avec des entités culturelles emblématiques de Lausanne, dont le Festival de la Cité, la Fête de la musique, les Garden Parties, la FdS, Label Suisse et le Lausanne Underground Film & Music Festival.

Pour assurer la gestion du lieu et l’organisation de la pluralité d’activités qui l’animeront, trois entités distinctes ont été créées. La première, Pyxis, prend en charge l’administration du bâtiment et de ses espaces. Pyxis Exploration Numérique pilote les ateliers et initiatives axés sur la culture du numérique. Quant à l’association Pyxis Café, elle chapeaute le café culturel nouvellement établi dans l’enceinte.

Pyxis est un projet unique, à la fois destiné à celles et ceux qui font vivre la culture, mais aussi au grand public avec un espace dédié à l’exploration numérique. C’est aussi une manière d’ouvrir la culture à de nouvelles pratiques et de nouveaux publics.” Grégoire Junod, syndic de Lausanne.

 

L’association Pyxis

Présidée par Chantal Prod’Hom, ancienne directrice du mudac (Musée cantonal du design et d’arts appliqués contemporains), l’association gère le bâtiment et ses espaces. Nouveau carrefour des acteur.rice.s culturel.le.s de Lausanne, Pyxis héberge notamment le Bureau Culturel Vaud et les festivals lausannois cités plus haut. Outre ces entités, la maison dispose d’espaces partagés et de salles polyvalentes, adaptées à une variété d’événements tels que des expositions, performances, workshops, conférences et formations. La coordination générale est assurée par Lionel Israël, ancien administrateur de production chez Opus One.

Pyxis est une plateforme unique en son genre, stimulant une forte dynamique de mutualisation et engendrant des synergies novatrices. En mettant à disposition ses espaces, tant pour les structures résidentes que pour l’ensemble de l’écosystème culturel lausannois, la maison est un véritable épicentre de création au coeur de Lausanne. Plus qu’un simple lieu, Pyxis est un creuset où les talents convergent, où les résident.e.s s’attellent à concevoir et produire des événements hors les murs, et où des projets collaboratifs peuvent également germer, prendre une forme concrète et être partagés avec le public.

 

L’association Pyxis Exploration Numérique

Présidée par Nathalie Pichard, actuelle directrice et curatrice de la Fondation ArtTech, Pyxis Exploration Numérique invite à instaurer un dialogue créatif entre les humains et les machines tout en sensibilisant le public aux enjeux du numérique. Tricoter des ponts entre Intelligences Artificielles et art textile, matérialiser des idées en 3D, construire des robots pour partir en missions exploratoires, promouvoir la collaboration intergénérationnelle dans l’univers du vidéoludique ou encore transformer les bugs et erreurs en expériences multi-sensorielles… Pyxis Exploration Numérique cultive une approche à la fois poétique, ludique et «phygitale», où le tangible et l’intangible se rencontrent pour transformer nos environnements quotidiens en champs d’expérimentation inclusifs et réflexifs.

À sa direction, on retrouve l’ethnologue Caroline Hirt, qui a cofondé puis dirigé le Museum of Digital Art (MuDA) à Zurich.“Pyxis Exploration Numérique aspire à remettre l’humain au centre des réflexions sur le numérique, à explorer le potentiel créatif du code et de la programmation informatique et à inspirer de nouvelles vocations. À la manière d’un logiciel open-source, sa programmation se veut accessible et participative: elle encourage les publics, quels que soient leurs âges et horizons, à expérimenter et s’approprier les outils numériques pour donner vie à leurs idées, et invite les communautés à contribuer au développement d’expériences et de terrains de jeux novateurs.

À la fois « fabrique des imaginaires numériques », plateforme de mise en réseau des ressources et compétences existantes sur le territoire dans le secteur du numérique, et lieu de médiation à destination de l’ensemble de la population, cet espace collaboratif inédit aura aussi pour vocation d’approfondir la compréhension de l’impact du numérique sur la société, à réfléchir et à agir, ensemble, sur la définition d’un futur désirable. Pour l’accompagner dans sa mission, Pyxis Exploration Numérique bénéficie d’un partenariat privilégié avec l’Université de Lausanne. Cette collaboration vise non seulement à favoriser le partage des savoirs des scientifiques travaillant dans les humanités numériques, mais également à impulser de nouvelles pistes de recherche grâce aux réflexions et contributions des citoyen·ne·s.

 

L’association Pyxis Café

Chapeautée par l’association Pyxis Café, l’exploitation du Café culturel de la maison se distingue par sa variété de produits uniques, changeant au fil des saisons et des découvertes du moment. La gestion de ses 60 places intérieures et 40 en terrasse repose sur l’expertise de Camille Chapuis, Lausannoise pure souche et aussi habile dans le milieu de la restauration que celui de la création.

Le Café évolue au rythme des saisons et des manifestations qui l’entourent. La carte, un reflet de cette adaptabilité, met en avant des productions régionales, soutenant ainsi les artisan.e.s du terroir et la saisonnalité de ses saveurs. Fruit de la complicité qui lie la gérante et son chef de cuisine, Thomas Boutin, la carte propose des mets végétariens en semaine et flexitariens le week-end. Le design intérieur, quant à lui, porte la signature de Julia Christ, qui a déjà donné une identité forte à plusieurs adresses de l’arc lémanique.

Dès la mi-novembre, le Café se réinventera en accueillant des pop-ups de chef.fe.s indépendant.e.s, tout en offrant son espace aux jeunes talents de la gastronomie pour des soirées thématiques ou des événements mettant en lumière une sélection minutieuse, conçue pour ravir les palais les plus curieux·ses des épicurien·ne·s. En outre, Camille étendra son service avec une offre de catering pour des événements dans les salles de conférence ou au sein même du Café.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur pyxis.art

Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire