fbpx
Vous lisez en ce moment
Ouverture du nouveau spa du Schweizerhof Flims, Romantik Hotel

Ouverture du nouveau spa du Schweizerhof Flims, Romantik Hotel

Respirer profondément dans le nouveau Badehaus, le Spa de montagne et de forêt du Schweizerhof Flims.

Lorsque les bougies illuminent l’hôtel quatre étoiles ouvert en 1903, la saison d’hiver est officiellement lancée : au Schweizerhof Flims, Romantik Hotel, chargé d’histoire, la grandeur de la Belle Époque et l’esprit du temps vécu consciemment se rencontrent.

Le nouveau Badehaus, le Spa de montagne et de forêt, allie tradition et modernité en parfaite harmonie.

 

Vivre la force de la nature en intérieur

Les couloirs en bois sont sombres, les pas étouffés, comme si l’on marchait sur la neige – soudain, une grande pièce s’ouvre à nous, si lumineuse que l’on a l’impression de se trouver au centre de la lumière. Les grandes baies vitrées avec vue sur les vénérables arbres du parc de l’hôtel nous ramènent à la réalité, relient à la terre celles et ceux qui les contemplent. Comme si l’on était assis au milieu de la forêt. L’espace de méditation et de yoga, appelé de manière appropriée « espace forestier« , n’est qu’un des highlights du nouveau Badehaus du Schweizerhof Flims.

Le 9 décembre, l’hôtel a ouvert ses portes pour la saison d’hiver. Il envoie ses hôtes dans l’immensité des montagnes grisonnes, tout en leur offrant, grâce au nouveau Badehaus, suffisamment de raisons de ne pas quitter la maison traditionnelle. C’est ainsi que l’on s’est dépassé et que l’on a posé sans hésiter le nouveau Badehaus sur la piscine en pierre naturelle. Une fusion de l’ancien et du nouveau, de la tradition et de la modernité, construite dans le respect du climat, de l’écologie durable et de l’environnement local. Et c’est exactement ce que doit refléter le Spa de montagne et de forêt : Il a beau être clean et chic, il n’en est pas moins placé sous le signe des rituels ancestraux.

Flims et le Badehaus – une histoire

Une petite parenthèse : durant l’été 1873, le philosophe Friedrich Nietzsche écrivait des lettres enthousiastes sur les bains bienfaisants qu’il prenait dans le lac de Cauma, en pataugeant dans l’eau depuis une petite cabane de bain. Celle-ci se trouvait dans un cadre idyllique sur les rives du lac turquoise, avant de céder la place en 1880 à l’un des premiers établissements de bains suisses. Les hôtes du Schweizerhof s’y divertissaient également. Et aujourd’hui ? 150 ans après les lettres de Nietzsche, le Schweizerhof ouvre un Badehaus – un lieu dédié aux sens et à la communion avec la nature. Que dirait Nietzsche aujourd’hui ? Peut-être : « Ce n’est pas vers le lointain que vous devez vous développer, mais vers le haut« . Et il avait bien raison.

Ce que nous trouvons maintenant sur trois étages et 750 mètres carrés, c’est un sauna finlandais avec vue sur le Flimserstein, un sauna bio à l’arolle, un sauna infrarouge, un bain de vapeur et un peeling au sel. À cela s’ajoutent des salles de repos et de détente ainsi que l’espace forestier. Le tout en bois d’épicéa non traité, en pierre et en résines naturelles. L’espace forestier est un futur lieu pour les leçons de yoga, de méditation et de Pilates, mais aussi pour les réunions et les ateliers dans le cadre de séminaires d’affaires. Ici, le bien-être se vit sous toutes ses facettes. Dans les nouvelles salles de soins, des massages traditionnels, tantôt avec des pochons d’herbes ou des pierres chaudes et agréables de Flims, mais aussi des applications exotiques comme les massages hawaïens Lomi Lomi, ayurvédiques ou thaïlandais, attendent les hôtes – chaque massothérapeute apporte sa spécialité. Les huiles de massage sont toutes fabriquées à partir d’huiles bio européennes pressées à froid. Les quatre parfums ont été créés spécialement pour le Badehaus à partir d’essences aromatiques naturelles et régionales. Pour se détendre avant les traitements bienfaisants, du thé est servi aux âmes stressées et tendues. Avec un bain de pieds basique et de la musique contemplative, l’attente devient une pure méditation.

Une retraite qui n’en est pas une

La force réside dans le calme – cela a toujours été un concept qui tient à cœur au Schweizerhof. La maison traditionnelle, dirigée par la quatrième génération, a poursuivi son développement en collaboration avec Sandra Schmidt, elle-même formatrice certifiée de méditation et de pleine conscience. Le focus est mis sur le bien-être et l’attention. Ainsi, l’hôtesse se promène elle-même dans la nature avec ses hôtes : En hiver, son traitement signature « Bain de forêt » devient « Respirer dans la forêt de Flims ». L’aspect du bien-être mental et de la pleine conscience se trouve au centre – également dans les programmes hebdomadaires qui changent selon la saison : L’offre comprend aussi bien les bains de forêt déjà mentionnés que le yoga, la méditation et le Pilates et peut être suivie spontanément. Les avis divergent-ils sur le programme ? Ceux qui ont envie d’aventure vont sur les pistes, ceux qui recherchent le calme s’apprêtent à faire une retraite de yoga sous le soleil d’hiver dans le nouvel espace forestier.
L’inauguration officielle aura lieu du 13 janvier 2023 au 3 février 2023 – avec des ateliers et des happenings sur le thème du bien-être.

> Pour plus d’informations, rendez-vous sur schweizerhof-flims.ch/wellness-badehaus

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
1
J'adore
1
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top