fbpx
Vous lisez en ce moment
Passe-moi les jumelles : 100 minutes pour 25 ans d’émission !

Rendez-vous vendredi 9 novembre à 20h10 sur RTS Un !

Une fois n’est pas coutume, Passe-moi les jumelles s’ancre dans la grande tour de la RTS pour fêter ses 25 ans avec une 344e émission spéciale. Virginie Brawand reçoit plusieurs personnalités romandes pour évoquer la Suisse et alterner les regards sur Paju. De l’intérieur vers l’extérieur il n’y a qu’un pas que franchit Benoît Aymon pour nous entraîner aux quatre coins de notre pays et du monde, de paysages sublimes en rencontres détonantes, d’une montagne à l’autre au gré d’images puisées dans le réservoir foisonnant de l’émission.

En 25 ans de production et près de 800 reportages, Passe-moi la jumelles a sillonné nos quatre régions linguistiques en large et en travers, écumé une centaine de pays sur les cinq continents. Et depuis 1993, c’est au moins une septantaine de journalistes et réalisateurs de la RTS qui ont mis leurs talents au service de Passe-moi les jumelles, portant des regards personnels et différents, tout particulièrement sur notre pays. Benoît Aymon a puisé dans les archives de l’émission pour offrir au public un florilège décliné en plusieurs thèmes. Emotions, poésie et humour sont au rendez-vous pour vagabonder sur les chemins bigarrés de Paju.

Le plateau orchestré par Virginie Brawand réunira les personnalités suivantes : Nicolas Bideau, directeur de Présence suisse, Jacques Cordonier, chef du Service de la Culture du canton du Valais, Isabelle Raboud, directrice du musée gruérien de Bulle, ainsi que Gaël et Antoine Lavorel, deux jeunes artistes férus de nature qui avaient fait l’objet d’un reportage diffusé au printemps 2017 ; Vincent Veillon, fan de Paju ; Catherine Hayoz, participante à la Haute route d’hiver 2009.

 

LA DER

Cette émission prend une dimension particulière non seulement parce qu’elle célèbre les 25 ans de Passe-moi les jumelles mais aussi parce qu’elle sera la dernière présentée par Virginie Brawand qui travaillera désormais pour d’autres magazines. Benoît Aymon signera aussi sa dernière carte blanche avant d’entamer une retraite… active ! (Il proposera encore deux reportages le printemps prochain). « Sept ans et des poussières passés à la présentation de Paju et autant de lumières qui y ont guidé mon chemin », relève Virginie Brawand. « Un peu de douceur dans ce monde de brutes ! Produire Passe-moi les jumelles, c’est entrer en résistance », souligne Benoît Aymon.

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire