fbpx
Vous lisez en ce moment
R7AL : Hugh Hudson, Tim Pope et Alexandre Desplat

Dans le cadre du festival Rencontres du 7e Art Lausanne, les réalisateurs anglais Hugh Hudson et Tim Pope ainsi que le compositeur nouvellement oscarisé Alexandre Desplat se sont succédés durant une matinée afin d’offrir leur perception du monde du cinéma. Au programme de la discussion : Netflix et son modèle, et l’interconnexion entre la musique et le cinéma.

Dans l’écrin raffiné du salon Hermitage du Beau Rivage Palace à Lausanne, la salle silencieuse attend l’arrivée des cinéastes. Dans le cadre du festival Rencontres du 7e Art Lausanne, les réalisateurs anglais Hugh Hudson et Tim Pope ainsi que le compositeur nouvellement oscarisé Alexandre Desplat se sont succédés durant une matinée afin d’offrir leur perception du monde du cinéma. Hugh Hudson, facétieux créateur du chef d’œuvres Chariots of fire (1981) s’est estimé chanceux d’avoir accédé au succès dès son premier film. Sans pour autant oublier l’incroyable bande sonore produite par Vangelis : « C’est un vieil ami, et je voulais absolument travailler avec lui. Sa musique impacte énormément le film et offre une belle connexion entre l’image et le son. »

 

« Il ne sert à rien de lutter contre Netflix ou Amazon. Au contraire, il faut les accepter et travailler avec eux. »

 

Préférant davantage aborder des questions actuelles, le réalisateur a imaginé le cinéma du futur. Selon lui, les studios américains risquent de disparaître avec l’arrivée de Netflix ou d’Amazon dans le cinéma. « Nous devons accepter la réalité et l’intégrer. Il ne sert à rien de lutter contre ce mouvement. Au contraire, il faut le saisir et voir comment les réalisateurs et les maisons de production peuvent en profiter. » A ce titre, il avoue être intéressé de collaborer avec d’autres structures afin de réaliser une série télévisuelle. Son projet qu’il qualifie d’ambitieux permettrait de mieux adapter un roman ou une histoire d’envergure. « Je suis intéressé. Mais l’avenir nous le dira. »

 

L’éternelle connexion entre la musique et l’image

La discussion avec Hugh Hudson se poursuit avec l’arrivée d’Alexandre Desplat, compositeur français de musique de film. Distingué d’un Oscar de la meilleure musique de film pour The Shape of Water, il s’est joint à la conversation en offrant son expérience. Créer une bande sonore d’un film de deux heures demande une année de travail. « Je compose d’une manière old school directement avec les images du film. Je me retrouve seul dans une salle avec mes instruments et je traite directement avec le rendu filmé. J’écris mes compositions seul. » A titre d’exemple, Ennio Morricone, mythique compositeur des films de Sergio Leone, entre autres, jouait sa musique durant la réalisation des scènes. « J’aime travailler en laissant mon imagination s’évader avec les images. Je ne pourrai donc jamais composer comme l’a fait Ennio Morricone. »

Voir aussi

A la question du futur du cinéma, le Français de 56 ans se montre serein. « Raconter des histoires et partager des images constituent l’humanité. En ce sens, le média changera probablement, car le cinéma a fait son temps. Mais le fait de raconter des histoires restera toujours. » Et Hugh Hudson de rebondir : « Il faudra s’adapter aux nouvelles manières de réaliser des films. La connexion entre l’image et le son sera toujours effective. Quel que soit le média. »

 

« Les musiciens sont comme les politiciens »

La matinée se poursuit avec Tim Pope, réalisateur britannique, essentiellement connu pour ses clips musicaux. L’Anglais a notamment collaboré avec The Cure, Talk Talk et Neil Young. Sans détour, il explique que réaliser des spots avec des politiciens ou des musiciens revient au même. « Les musiciens et les politiciens sont pareils. En termes d’égo notamment. » En marge de son expérience dans l’industrie musicale, Tim Pope s’est surtout penché sur l’universalité de la musique. « J’aime réaliser des documentaires musicaux car ils permettent de mettre non seulement en valeur le film, mais surtout la musique. Peut-être davantage que dans une fiction. »

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire