fbpx
Vous lisez en ce moment
Silvaplana, la surprise des Alpes

Silvaplana, la surprise des Alpes

Angèle

Si l’été 2020 a eu un mérite, c’est celui de nous avoir poussés à découvrir les merveilles que la Suisse nous propose. Avec son petit côté « Hossegor des montagnes », Silvaplana en fait partie. Un dépaysement total.

À 5 heures en voiture de Lausanne (compter une heure en plus en train, mais le panorama en vaut largement la peine), l’Engadine se trouve littéralement à « l’autre bout de la Suisse ». Si bien qu’on lui préfère souvent d’autres pays lorsqu’il s’agit de choisir une destination de vacances. Pourtant, la région du Silvaplana n’a rien à envier aux pays qui l’entourent.

A 1’815 m d’altitude, en pleine Haute-Engadine, le Silvaplana semble comme déposé au cœur d’un écrin de montagnes. Cette commune des Grisons est composée de trois villages, Silvaplana, Champfèr et Surlej, commodément disposés autour de deux lacs. Tout autour, les montagnes.

En arrivant près du village de Surlej, notre œil est immédiatement attiré par le ballet multicolore des voiles flottant au-dessus du premier lac. Alors qu’on pourrait d’abord penser à des cerfs-volants, on constate en s’approchant qu’il s’agit en réalité de kitesurfeurs en pleine action. Plus loin, une deuxième partie du lac est occupée par des planches à voiles. Ce type de scène, que l’on associe habituellement à des contextes plus maritimes et chauds, a de quoi surprendre dans ce paysage montagneux.

© Filip Zuan

Et pourtant, ce sont les montagnes elles-mêmes qui expliquent que la région soit si propice à la pratique de ces sports nautiques. En effet, le vent de la Maloja (tirant son nom du col séparant l’Engadine du Val Bregaglia) commence quotidiennement à souffler vers la fin de la matinée, grâce au soleil qui chauffe les pans des montagnes alentours, provoquant le mouvement de l’air chaud. Ce vent de la Maloja a la particularité de souffler dans la « mauvaise direction », soit en amont plutôt qu’en aval comme le font habituellement les vents de montagne. Le cadre, le vent : le Silvaplana offre donc des conditions de rêve pour les adeptes de kitesurf et de planche à voile. Ces derniers l’ont bien compris, et le spot accueille désormais annuellement différentes compétitions sportives, dont l’« Engadinwind » (fin août) qui fait concourir des planchistes et kitesurfers du monde entier.

Mais si les professionnels internationaux s’y retrouvent, la région accueille également très volontiers les débutants. L’école « Windsurfing Silvaplana » propose notamment dans un cadre très familial des cours de planche à voile pour tous les niveaux. La location de matériel y est aussi possible.

Les nombreux sentiers de montagne alentours sont un terrain de jeu de choix pour les randonneurs ou les amateurs de VTT. Depuis le village de Surlej, une télécabine vous emmènera à 3303m d’altitude, au Piz Corvatsch. Là-haut, une vue à couper le souffle sur différents glaciers et sommets vous attend. Le Restaurant 3303, situé au sommet de la télécabine, offre une vue panoramique. On nous souffle également à l’oreille que la plus haute distillerie de Whisky du monde est en train d’y être construite… Avis aux amateurs !

© Romano Salis

Pour de plus amples informations :

 

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
3
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top