fbpx
Vous lisez en ce moment
Pour les vendanges, partons le long des plus belles routes des vins d’Europe !

En ce début d’automne, les vignes sont jaunies par le soleil estival et pleines de leurs grains dodus et gorgés de sucre. Les vendanges ont débuté et le miraculeux processus de vinification entame son long cycle.

Dans quelques mois, de ces raisins blonds ou noirs découlera un fin breuvage, nerveux à l’attaque et délicieusement soyeux au final : le vin ! En attendant la mise en bouteille, pourquoi ne pas voyager sur les plus belles routes de vins du continent ?

 

Au plus près d’ici : la route des vins du Jura

C’est le circuit oenotoristique étranger le plus proche de chez nous. A 2h de route à l’ouest de Lausanne, vous voici dans le Jura. Certes loin de la notoriété de Bordeaux, de la Champagne ou de la Bourgogne, cette région est pourtant une pièce essentielle du puzzle viticole français : on y fait des blancs incroyables et originaux ! Au-delà des vignes, vous serez également charmés par le patrimoine, les curiosités touristiques et la gastronomie.

Dans le Jura, votre capitale s’appellera Arbois ou Poligny. Entre vin jaune, vin de paille et macvin, vous allez découvrir un tout autre travail de la vigne. Les blancs sont plus racés, plus exigeants et plus rustiques. Si vous ne deviez tester qu’un seul vin, goutez au vin de paille ! Pour obtenir ce vin liquoreux, on récolte le Savagnin à maturité et on le laisse sécher plusieurs mois sur la paille pour que les grains se concentrent en sucre. A la fin, la robe a la couleur de l’or vieux et le goût de temps qui passe ! A déguster avec un bon Comté 18 mois.

 

A la mode germanique : la Deutsche Weinstrasse

Plus au nord du Jura et surtout de l’autre côté du Rhin se trouve la Deutsche Weinstrasse, la route des vins allemande. 85km qui démarrent à Bad Bergzabern et se poursuivent jusqu’à Bockenheim, en traversant la région du Palatinat. Cette célèbre route des vins allemande est une attraction touristique pour tout le pays et constitue la deuxième plus importante région viticole du pays. Le climat y est doux en hiver, ce qui lui procure un petit côté « Toscane à l’allemande ». Autour de Landau et Neustadt, vous trouverez des dizaines de petits villages pittoresques et plus de 200 fêtes populaires par an, liées de près ou de loin au vin. La viticulture est une institution dans la plaine rhénane puisque c’est ici qu’ont été retrouvés à la fois la plus vielle bouteille du monde et le plus vieux domaine viticole (dès 1650).

 

Au bout de la péninsule ibérique : les vins de Galice

L’Espagne, on le sait, c’est le vin rouge ! Pour casser les clichés, on vous envoie en Galice, à l’extrême nord-ouest du pays, entre Vigo et St Jacques de Compostelle. Là-bas, dans cette Irlande espagnole, on travaille la vigne pour produire du vin blanc. Un vin peu connu et pourtant extrêmement apprécié par les connaisseurs. C’est d’ailleurs l’un des seuls d’Espagne a bénéficié d’une « appellation d’origine contrôlée ». Les vignes galiciennes se trouvent essentiellement au sud de la région, près de la frontière portugaise, entre Orense, Pontevedra et l’embouchure du Rio Miño. Cette région s’appelle Rias Baixas et on y cultive l’Albariño, un vin peu connu en Europe et très apprécié aux Etats-Unis. La Galice, c’est également la gastronomie, les paysages à couper le souffle et un riche patrimoine pour faire quelques balades entre deux visites de caves.

 

Au cœur de l’Italie : la route des vins de Toscane

Au sud de Florence, vous empruntez la Chiantigiana, la plus belle route des vins d’Italie. Avec elle, vous traversez tout le vignoble du Chianti Classico et vous vous imprégniez de la beauté placide de la Toscane. Avouez-le, vous vous sentez comme Russell Crowe dans Gladiator : l’âme d’un guerrier en paix, les mains caressant les épis de blé, sur une musique follement épique d’Hans Zimmer ! C’est ça l’effet Toscane, cette capacité à faire rêver, à faire voyager et à détendre. Et le Chianti n’y est pas étranger ! Baladez-vous de villages en villages et de collines en collines au rythme de vos verres de Sangiovese, le cépage toscan par excellence. En septembre, au moment des vendanges, chaque village a sa propre fête du vin et vous offre l’occasion de rencontrer les viticulteurs à l’origine de de ces excellentes bouteilles !

 

Dans la chaleur du sud : Naoussa et le vin grec

C’est l’une des routes des vins les moins attendues et pourtant les plus logiques. Après tout, la Grèce est le berceau du vin ! Les vignes y sont en tout cas les plus vieilles du monde. Sur chaque petite île et dans chaque recoin vous trouverez au moins quelques vignes. Mais au milieu de tout cela, Naoussa reste LA destination viticole grecque par excellence. Elle se trouve tout au nord du pays, près de Thessalonique et de la frontière avec la Macédoine. On y fait du vin rouge, les célèbres Naoussa et Imathia. A l’image de tout le reste de la Grèce, la région respire l’Histoire avec de nombreux vestiges, trésors culturels, monuments, musées, etc. Le plus de Naoussa : l’absence des touristes de Mykonos !

 

A l’est du continent : la Hongrie, de Tokaj à Eger

Lorsque l’on pense vignobles européens, on pense rarement à la Hongrie et c’est bien dommage ! Car l’est de l’Europe nous offre de merveilleux cépages et des vins originaux à souhait. En Hongrie, on aime le liquoreux et on visitera le pays pour son Tokay, véritable nectar. La route des vins commence d’ailleurs à Tokaj, au nord-est du pays. Elle redescend en direction de Budapest jusqu’à Eger. Vous traversez le plus vieux vignoble hongrois et découvrez les blancs Szamorodni, Tokay et Aszú puis le « sang de taureau » d’Eger : l’Egri Bikaver, un assemblage de 3 à 5 rouges différents, véritable spécialité locale. Finissez la visite par Budapest, la perle du Danube !

 

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire