fbpx
Vous lisez en ce moment
Voici les meilleures innovations présentées au Salon du Climat

« Climate Show », le premier Salon International du Climat aura lieu cette semaine, du 6 au 8 avril, à Palexpo Genève.

Pendant trois jours, des experts, des scientifiques et des entreprises vont se rencontrer, débattre et présenter au grand public les innovations de demain pour une planète plus verte.

Il sera question de réduction des émissions de CO2, de protection du climat et de changements tous simples dans nos manières de vivre pour ralentir les bouleversements écologiques. Car oui, aujourd’hui, il existe déjà des solutions pour limiter la facture énergétique, dans nos maisons et dans nos villes ! Voici quelques innovations présentées cette année au Salon du Climat.

 

Dans la maison, chacun a son rôle à jouer

Quand on parle protection du climat, on a souvent tendance à attendre que les politiciens fassent tout le boulot en pondant des lois ou des grands principes à suivre. Mais attention à ne pas oublier les ménages ! Si l’on additionne tous nos petits gaspillages individuels à la maison, notre facture énergétique et notre impact sur le climat n’ont rien à envier aux pires secteurs industriels ! La révolution climatique commence donc dans le salon, ou plutôt dans la salle de bain, avec l’innovation de l’entreprise Joulia, basée à Bienne ! Elle est partie d’un constat simple et évident : quand on prend une douche, on gaspille trop de chaleur ! C’est pour cette raison que Joulia a mis au point un récupérateur d’énergie. Le principe est simple : habituellement, lorsque vous vous douchez, vous pompez de l’eau froide et de l’eau chaude, qui coule du pommeau, vous arrose quelques secondes et repart aussitôt dans les tuyaux, toujours aussi chaude. Pour ces quelques secondes sur votre peau, l’eau chaude parcours des dizaines de mètres de tuyauterie et une énorme partie de la chaleur est en fait « gaspillée » et ne sert qu’à chauffer les tuyaux. Le système mis au point par Joulia récupère l’eau chaude utilisée pour votre douche et chauffe l’eau froide qui monte vers votre pommeau, via un enchevêtrement de tuyaux. Rien de plus simple ! Et la consommation d’eau chaude peu drastiquement diminuer, sans que votre douche soit moins agréable. Gagnant-gagnant, non ?

Ailleurs dans la maison, le gaspillage énergétique peut aussi être réduit. La société eSMART, créée en 2011 à l’EPFL, a mis au point un appareil qui vient contrôler très simplement le système de chauffage des habitations. Avec un écran tactile dans le salon et une application mobile, vous contrôlez depuis n’importe où votre chauffage, vos éclairages, vos appareils connectés, etc. Rassurez-vous, on est loin du gadget et la vraie plus-value du système eSMART est que vous pouvez suivre en temps réel votre consommation de chauffage et d’eau. D’une part, vous êtes informé et donc vous faites naturellement plus attention à votre consommation et d’autre part, vous ajustez efficacement vos réglages pour ne consommer que ce dont vous avez effectivement besoin ! C’est donc une révolution énergétique douce que propose eSMART, sans changer drastiquement vos modes de vie mais simplement en étant plus efficient !

Dans les villes, des progrès à faire

Nos villes consomment souvent trop d’électricité pour l’éclairage public, c’est un fait ! Les lampadaires s’allument le plus souvent tout seul en fin de journée et ne s’éteignent qu’au petit matin même dans les rues désertes. N’y-a-t-il pas de solutions plus efficientes ? Bien sûr que si ! C’est ce que propose le système NovaLight, développé par la société Novaccess, avec la télégestion de l’éclairage public. Le système met en place un véritable monitoring des lampadaires et NovaLight permet une réduction de 70% de la consommation énergétique des éclairages publics. Une ville peut, par exemple, décider de diminuer l’intensité de certains lampadaires en fonction de la météo, de l’heure de la nuit, du passage dans les rues, etc. Elle peut aussi éteindre certains lampadaires inutiles ou recevoir un rapport d’erreur lorsque l’un d’eux surconsomme sans raison. Tout cela, en temps réel !

Les villes peuvent aussi utiliser les bâtiments publics pour produire de l’électricité. Le photovoltaïque est aujourd’hui largement démocratisé, pour les entreprises, les collectivités et les particuliers. Mais comme tout secteur, il doit innover et devenir de plus en plus efficient. C’est là qu’intervient Insolight, une entreprise basée à Lausanne. La société a mis au point un accumulateur d’énergie solaire à bas coût qui capte 100% des rayons du soleil tout au long de la journée. Il transmet ensuite cette énergie aux cellules photovoltaïques classiques qui transforment le tout en électricité. Avec Insolight, l’efficience des systèmes photovoltaïques et donc améliorée tout en réduisant les coûts. C’est donc une véritable démocratisation que propose Insolight. Cela était d’ailleurs nécessaire pour permettre la poursuite du développement de cette énergie, renouvelable et accessible !

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire