fbpx
Vous lisez en ce moment
A Estivale, « chaque éclairage joue un rôle indispensable »

L’éclairage et le son tiennent une place cruciale dans l’atmosphère d’un festival.

Pour nous en parler plus en détails, nous avons rencontré Arnaud Fracheboud qui, avec sa société Speednight, s’occupe de rendre l’Estivale Open Air accueillant grâce à un éclairage bien réfléchi.

En parallèle, son rôle est également de gérer l’installation de l’éclairage des loges et des bars et de la sono des after parties.

  

Arnaud, depuis combien de temps collabores-tu avec l’Estivale Open Air?
Nous avons démarré la collaboration il y a 4 ans pour aider le festival qui avait besoin de quelques éclairages en urgences, quelques jours avant l’ouverture. En contre partie, nous avions reçu quelques billets de concert. Il y a 3 ans, le festival nous a loué des éclairages et l’année suivante, ils nous ont demandé d’ajouter l’installation de la sono des after parties. La collaboration s’est solidifiée au fil des années et aujourd’hui, nous sommes beaucoup plus impliqués.

  

Où ont lieu ces fameuses after parties ?
Les after parties sont organisées durant le festival dans tous les bars du site. Elles prennent également place au Bar des Artistes, au Club 91, un espace VIP privatif, et au New Port, une discothèque située à 100 mètres du festival. Le Bar des Artistes, c’est le seul endroit qui suit un code couleur. Cette année, nous avons reçu une demande du festival pour installer des éclairages rose et bleu. Le Bar des Artistes, c’est le lieu où les artistes aiment venir mixer après leur prestation sur la Grande Scène.

  

Est-ce que le choix et la disposition des lumières a suivi une thématique particulière ?
Nous faisons en sorte que l’éclairage soit chaque année en lien avec le thème du festival. Cette année le thème c’est le citron. Toutes les loges VIP sont donc éclairées en jaune mais avec des touches de bleu, car c’est la couleur qui se marie le mieux avec le jaune.

  

A quoi faut-il faire attention lorsque l’on gère l’éclairage d’un festival ?
Le travail doit être beaucoup plus précis que lorsque l’on éclaire une scène. Sur une scène, les appareils sont tellement nombreux et puissants que si l’un d’entre eux venait à ne plus fonctionner, cela pourrait passer inaperçu. Au contraire, si dans un bar un spot n’éclaire pas suffisamment la caisse par exemple, ce sera beaucoup plus problématique pour bien voir l’argent qui est manipulé. Chaque éclairage joue donc un rôle indispensable.

  

Quels sont les difficultés techniques que vous pouvez rencontrer ?
La plus grosse difficulté, c’est d’obtenir les dimensions exactes d’une salle ou d’une place qu’il va falloir sonoriser avant l’évènement, pour pouvoir préparer le matériel en fonction. Les points d’accroche pour le matériel, ne sont pas toujours sur le terrain exactement comme discuté en amont. La plus grosse force à avoir, c’est la flexibilité et l’anticipation. Nous préparons toujours du matériel supplémentaire, au cas où. Étant en permanence sur place, nous sommes également en mesure d’être extrêmement réactifs pour remplacer du matériel qui pourrait s’avérer défectueux.

  

As-tu une anecdote particulière sur l’Estival Open Air ?
Une année, un artiste a demandé à éteindre toutes les lumières durant son show. Nous avons dû alors, suite à sa demande après ses sound checks, réorienter le faisceau lumineux des éclairages des loges VIP situées juste en face de la Grande Scène. L’artiste estimait qu’ils éclairaient trop le public et réduisait l’effet de blackout voulu.

 

Quelles vont être les prochaines évolutions en matière d’éclairage et de son ces prochaines années ?
En matière de sono, les Line Array ont déjà beaucoup apporté dans l’amélioration du son en festival. Ils permettent d’avoir une source moins forte mais beaucoup mieux répartie. Les festivaliers présents à 1 mètre ou à 50 mètres de la scène reçoivent ainsi le même volume sonore. Ce système est plus informatisé et ne cesse d’évoluer, avec de nouveaux logiciels de calcul. La qualité est donc bien meilleure.

  

Comment décrirais-tu l’Estivale ? Pourquoi l’apprécies-tu ?
Pour moi, c’est tout simplement le meilleur festival de Suisse Romande. Le lieu, avec ses stands sur une pelouse au bord du lac, est absolument incroyable. Quant à la Grande Scène située sur un parking, son emplacement est idéal car en cas de mauvais temps, il n’y a aucun risque de se retrouver avec les pieds dans la boue. J’adore l’ambiance générale du festival et connaissant pas mal de personnes dans la région, j’apprécie de pouvoir les revoir. La programmation finalement en devient presque secondaire.

  

Quel est ton endroit préféré du festival ?
Comme je suis également bénévole au festival, je dirais dans la cuisine où nous préparons les tartares. Elle est située pile en face de la Grande Scène, légèrement en hauteur. Nous pouvons ainsi suivre les concerts tout en préparant à manger. J’aime aussi beaucoup la loge VIP que nous avons avec Speednight, le temps d’une soirée, qui offre une vue imprenable sur le festival.

  

De quel concert te réjouis-tu le plus cette année ?
Ça peut paraître étrange parce que ce n’est pas forcément ce que j’écoute, mais je dirais le concert de Louane. Je ne l’ai encore jamais vue en concert et j’imagine que ça doit être émouvant (rires).

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire