fbpx
Vous lisez en ce moment
Kasbar, le temple de la gastronomie contemporaine marocaine

Quelques mois à peine après son ouverture, le Kasbar s’est imposé comme une halte incontournable auprès des foodies genevois, notamment grâce à sa cheffe Laetitia Fajardo.

En collaboration avec Morad El Hajjaji, le maître des lieux, cette dernière vient de dévoiler sa dernière carte. De la cuisine créativo-chic made in Morocco à partager.

 

Le Maroc sous le signe du partage

Tapas, bouchées, plats au centre de la tablée, le partage a le vent en poupe dans les quartiers branchés des grandes capitales. Des cantines chics aux restaurants gastronomiques, la convivialité est le dernier maître-mot des foodies à la page. C’est dans cet esprit que la Cheffe Laetitia Fajardo a imaginé sa carte avec ses créations culinaires inédites. Le principe ? Proposer de la gastronomie raffinée et contemporaine aux saveurs typiquement marocaines, à commander en plusieurs plats à partager pour permettre aux convives de déguster tout au long du repas une mosaïque variée d’épices, de sauces et de cuissons, reflet du talent polymorphe de la cheffe.

Pas de couscous traditionnel au menu donc mais mille et une spécialités aux saveurs marocaines intégralement revisitées en version ultra-moderne. «L’idée avec Kasbar est de donner un esprit contemporain à la cuisine marocaine, qui ne se résume pas qu’au couscous et au tajine. Notre souhait est de casser les codes de cette cuisine traditionnelle et montrer que les épices et saveurs peuvent être au rendez-vous dans un plat revisité avec modernité» comme le confie Morad El Hajjaji, propriétaire de l’établissement.

Parmi les highlights de la nouvelle carte, qui sera lancée dès le 19 novembre, les épicuriens pourront notamment découvrir le plat signature de la cheffe : un tartare de dorade, revisité avec des dés de kakis, de la granny smith, et une vinaigrette à l’huile d’argan (ingrédient phare de la cuisine marocaine) ou encore les Keftas de boeuf, chutney tomates épicées, une réinterprétation déstructurée des fameuses boulettes de viande marocaines.

En plus des nouveautés toutes fraîches, certains plats de la carte ont été intégralement repensés, comme le Roll de carotte façon chermoula, les cromesquis de Zaalouk d’aubergines (précédemment à la tangeroise) ou encore l’assortiment de pain, qui a été revu pour l’occasion avec ses galettes de semoules et autres msemen – crêpes de pain typiquement marocaines -, préparées maison et à se partager au centre de la tablée.

 

Un écrin design à l’inspiration berbère

Scindé en deux espaces distincts à la décoration ethnique-chic ultra pointue, l’agencement du Kasbar a été imaginé par l’architecte d’intérieur parisienne Clémence Guyot (Graphite Studio). Hauts tabourets en laine colorée, imposants luminaires en osier au-dessus du bar, tapis berbères, banquettes de velours, coussins bohèmes, paniers en rotin ou encore petits miroirs en cuivre, chaque détail, minutieusement pensé, invite au voyage au coeur d’un ailleurs à la branchitude parfaitement travaillée. Que ce soit côté bar ou restaurant, les objets de décoration et une partie du mobilier ont été chinés au Maroc par Aude Perrotin, du concept-store Bon Baisers de Taghazout, qui a réalisé des pièces uniques, fabriquées sur-mesure pour certaines, et qui apportent un parfait mélange entre minimalisme chic et tradition.

 

Des cocktails sur-mesure et une carte des vins pour toute occasion

Si l’adresse est le dernier QG de la planète food genevoise, elle recrute aussi parmi ses fans les inconditionnels de cocktails. Il faut dire que la mixologue Emmanuelle Moulis a l’imagination fertile. Parmi ses créations maison devenues cultes ? Le « perpette les olivettes » un Pisco infusé à l’olive, amande, Lillet Blanc, roquette et tonic ou encore le Bab Eaux-Vives, composé de vodka, jus d’ananas, sirop maison passion-vanille et une purée de passion. Pour les vrais passionnés, la barmaid se plaît même à concocter des mixtures sur-mesure, avis aux amateurs… Du coté des vins, on retrouve une carte fournie et diversifiée de flacons pointus qui laisseront l’embarras du choix aux convives venus déguster les mets de la nouvelle carte.

 

A propos de la Cheffe Laetitia Fajardo

Riche d’une expérience de sous-chef à L’Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence, 2 étoiles Michelin, Laetitia Fajardo a rejoint Kasbar dès juillet 2018 pour y retranscrire son savoir-faire et sa touche féminine dans chacune des créations qu’elle propose à la carte. Ses dadas ? Les sports de combat. Ancienne championne de France de Full contact et vice-championne de France de boxe anglaise, elle puise dans ses deux sports de prédilection la rigueur qu’elle met chaque jour en pratique dans sa cuisine. « J’ai énormément de plaisir à imaginer de nouveaux plats, tant dans le visuel qu’au niveau des goûts, car le but est de surprendre tout en mettant en avant les épices et saveurs du Maroc », déclare la Cheffe à l’effervescence créative toujours renouvelée. Entourée d’une équipe cinq étoiles, qui apporte à l’établissement un service de qualité tout en simplicité, elle est l’une des révélations culinaires de l’année des foodies genevois.

 

KASBAR
Rue Henri Blanvalet 23
1207 Genève

Du mardi au samedi (17h30 – 23h00)
Restaurant privatisable en entier ou en partie (2 salles) sur demande.
022 736 27 46
www.kasbar-restaurant.com

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire