fbpx
Vous lisez en ce moment
Le style de vie Bohème décrypté par Céline Perret

Le style de vie Bohème décrypté par Céline Perret

Virginie

Dans le cadre du Folk Spirit Market, un marché réunissant des artisans-créateurs sur le thème bohème et hippie chic qui s’est déroulé à Lausanne du 10 au 11 juillet 2020, nous avons rencontré Céline Perret, chargée du décor de l’événement.

Entrepreneuse dans l’âme et passionnée par le monde bohème, elle partage sa philosophie de vie et son quotidien sur son blog lavieboheme.ch. Elle nous dit tout sur ce mode de vie dont les valeurs résonnent particulièrement aujourd’hui.

 

Entrepreneuse, rêveuse et… Bohème

Sensible au monde qui l’entoure, Céline Perret a grandi avec Yakari, son petit mentor : « Amoureuse de cette bande dessinée, ce petit indien épris de liberté, respectant les animaux et la nature et rétablissant des situations injustes, m’inspirait infiniment. Aujourd’hui, encore, je le considère comme mon premier maître à penser, et ce, même si c’est un personnage de fiction ! (rires) Il m’a sensibilisée à la nature, montré la liberté, et m’a profondément fait tomber amoureuse des grands espaces de l’ouest américain. »

© Céline Perret/Olivier Pichon

 

Celle qui se dit bohème depuis qu’elle est née, a de multiples cordes à son arc. Après une carrière de presque dix ans en tant qu’animatrice radio à Rouge FM, elle se lance dans la presse écrite à L’Illustré avant de créer sa marque de bijoux bohèmes Beboho.com en 2014. Deux ans plus tard, elle lance son propre média, un blog dédié à sa passion pour le lifestyle bohème. Elle fait partie des rares bloggeuses romandes à pouvoir vivre de ce métier. En 2019, elle développe une nouvelle activité, The BoHomes, contraction de « Boho » et « Homes », et crée des décors et scénographies bohèmes pour des événements. À la tête aujourd’hui de cinq entreprises, elle travaille en étroite collaboration avec son mari Olivier et son assistante Clara et espère pouvoir, par la suite, agrandir son équipe.

 

Longues robes, boots et chapeaux

 Lorsque l’on évoque le style bohème, l’une des premières images qui nous vient en tête est le style vestimentaire à base de longues robes, couronnes de fleurs, de bijoux imposants, etc. « J’ai toujours pensé qu’aussi superficiel que cela puisse paraître, arborer un look est en fait un formidable moyen d’expression. En apparaissant au monde d’une certaine manière, nous disons aux gens non verbalement qui nous sommes et nos intentions. Alors oui, il y a un style vestimentaire bohème qui est très reconnaissable et très à la mode depuis quelques années. Etrangement, beaucoup de gens pensent que ce look correspond à un look estival uniquement. Je confirme qu’on peut s’habiller bohème toute l’année et même par -10 degrés ! (rires) » Toutefois, le mode de vie bohème ne se réduit pas à un simple style vestimentaire comme le fait remarquer Céline Perret : « Porter une longue robe fluide, des bijoux et un chapeau ne fait pas de nous quelqu’un de bohème. Être bohème est quelque chose de bien plus profond qu’un look, un style, une apparence. C’est un véritable état d’esprit. »

© Céline Perret/Olivier Pichon

 

« Être bohème est avant tout un état d’esprit. »

 En effet, être bohème c’est avant tout adopter un mode de vie qui se veut simple et au plus proche de la nature comme elle nous l’explique : « Les bohèmes ont comme point commun de partager certaines valeurs simples : l’amour de la nature et de l’aventure, le respect du vivant, une grande liberté d’esprit et de non conventionnalisme. L’évolution personnelle et la recherche d’harmonie sont des choses essentielles pour les bohèmes qui sont souvent très spirituels, tout en étant peu religieux, ceci étant deux choses très différentes. Souvent, les gens prennent le raccourci de comparer les bohèmes aux hippies. Même si la comparaison peut effectivement démontrer des points communs, celle-ci n’est de loin pas exacte. Les hippies vivaient de manière légère, souvent dans le moment présent sans penser aux conséquences de leurs actes ni aux lendemains. Beaucoup d’esprits bohèmes sont quant à eux des constructeurs d’avenir, des idéalistes qui œuvrent pour améliorer le monde. »

 

Un mode de vie qui fait particulièrement sens aujourd’hui

 Une façon de penser et voir le monde qui est particulièrement en phase avec les problématiques actuelles et une philosophie de vie qui gagne en popularité dans un monde à la recherche de sens : « Etre bohème est ultra moderne aujourd’hui ! Penser aux problématiques écologiques, remettre en question les certitudes, son mode de vie pour se rapprocher de l’essentiel et de quelque chose de plus respectueux de la planète est au cœur des préoccupations des boho dans l’âme. Les préoccupations actuelles font paires avec les valeurs sensibles partagées par les boho ! Je pense qu’une partie du monde prend, depuis quelques années, grandement conscience que l’essentiel n’est pas dans le matériel. Que la surconsommation ne nous apportera jamais le bonheur. Que nous faisons énormément de mal à la planète sur laquelle nous avons vu le jour, et que le modèle économique n’est épanouissant en réalité pour personne. Toutes les difficultés que nous traversons sur le plan collectif et mondial sensibilisent les gens qui aspirent de plus en plus à changer de mode de vie, à se rapprocher de l’essentiel et de la nature. Une philosophie tout à fait bohème, en fait ! »

© Céline Perret/Olivier Pichon

Le rêve bohème

Afin de continuer à partager un peu plus « La Vie Bohème » à sa façon, Céline Perret a organisé son tout premier événement le 26 juillet dans la région d’Estavayer-le-Lac. Au programme : brunch de produits locaux, décoration bohème, ateliers de fabrication de macramé ou terrarium à choix et une session de bain sonore au son de bols tibétains. « Mon premier événement La Vie Bohème a été un véritable succès et s’est déroulé en étant sold out! Rien que le fait d’avoir rapidement vendu toutes les places m’a fait très plaisir et nous a permis d’appréhender cet événement dans les meilleures conditions. La cerise sur le gâteau étant une météo radieuse le jour J! Tout s’est fabuleusement bien déroulé. A commencer par les participants eux-mêmes qui sont venus dans un état d’esprit ultra positif. J’ai été aussi surprise de découvrir que tous sont arrivés sur leur « 31 », en proposant des looks bohèmes plus beaux les uns que les autres! Un régal pour les yeux et une créativité qui m’a fait très plaisir. Le brunch, la déco, le cadre, les ateliers, l’activité de bols chantants sous notre grande tente bohème, les stands des artisans,… tout a remporté un franc succès et mon mari, mon assistante et moi avons croulé sous les compliments et retours positifs. Un succès qui me rempli de joie et me fais d’ores et déjà réfléchir aux prochains événements…! A suivre! »

 

Des projets plein la tête

 Ce n’est là qu’un début car l’entrepreneuse a plus d’un tour dans son chapeau et des projets plein la tête ! « En août et en septembre, je vais proposer 6 soirées La Vie Bohème « cinéma sous les étoiles » dans l’exceptionnel cadre des jardins du Château de Vullierens. Dans un décor bohème, nous allons installer notre grand écran et notre projecteur pour permettre à une trentaine de personnes par soirée de voir, sous les étoiles, un beau film qui fait du bien au coeur et à l’âme. J’ai choisi de grands films de qualité et mes blockbusters préférés ! Toujours sur le plan professionnel, je suis encore entrain de peaufiner mon livre sur le lifestyle bohème et espère trouver un éditeur. Si ce n’est pas le cas, je l’éditerai moi-même et ce sera bien aussi. Et puis, nous sortons le site Consommezlocal.ch dans quelques jours ! Une plateforme qui répertorie des indépendants, petites entreprises et marques romandes afin que celles-ci disposent d’une plus grande visibilité via mon blog et ma communauté. Le début d’une sacrée aventure ! »

© Céline Perret/Olivier Pichon

Sur le plan personnel, Céline Perret et son mari aspirent également à plus de liberté et souhaitent pouvoir, dans un futur proche, travailler depuis n’importe où :  « Mon mari et moi prévoyons de devenir des digital nomades quasi à plein temps dans les 2 prochaines années. Le but étant de travailler depuis n’importe où, là où le cœur nous appelle. Nous aimerions vivre quelques mois à Tulum au Mexique, quelques mois au cœur du désert en Arizona, puis quelques mois, ou plus, en Polynésie française. Expérimenter l’Espagne, Ibiza, et Bali aussi… Nous avons de grands projets à ce sujet. Vous savez, nous sommes des passionnés, des rêveurs, qui souhaitons profiter de la vie, transmettre notre vision positive et créative de celle-ci et réaliser nos grands rêves, tant que nous avons la chance d’être sur cette planète. » conclut-elle.

Quelle est votre réaction
bof bof
1
Content.e
0
excité.e
1
J'adore
7
Pas fan
1
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top