fbpx
Vous lisez en ce moment
Summer…. Week – 7 !

AU SECOURS ! Comment est-ce possible ? Il y a quelques jours nous étions encore emmitouflés sous nos doudounes d’hiver, et voilà que les températures avoisinent les 20 degrés ? MAIS NOUS NE SOMMES PAS PRÊTS !

L’hiver est passé si vite, nous pensions avoir le temps. Le temps d’éliminer les fondues, raclettes, meringues, double crème et autres vins chauds qui ont laissé quelques traces disgracieuses sur leur passage. Le temps de prendre soin de soi et de se tenir à ses nouvelles résolutions mais comme chaque année, il est déjà trop tard, ou presque !

[thb_gap height= »50″]

Besoin d’un coup de pouce pour rattraper le temps perdu ?

Il est l’heure de commencer à s’alimenter sainement, pourquoi pas de procéder à une détox et, surtout, d’ajouter à sa routine quelques séances hebdomadaires de cardio.

Pour les plus pressés, nous avons découvert et testé une technologie se situant entre le sport et l’esthétique, le clinistep.

Le Clinistep est un appareil elliptique doté d’un caisson fermé hermétiquement grâce à une jupe en Néoprène, permettant d’accélérer la fonte des graisses sur toute la partie basse du corps (hanches, ventre, cuisses, fesses, genoux) et d’accentuer l’effort fournit. L’effet du vide d’air provoque une irrigation intense des zones problématiques et favorise la circulation sanguine.

[thb_gap height= »50″]

Les effets

  • Accélère la circulation sanguine et diminue la sensation de jambes lourdes
  • Drainage du liquide interstitiel présent dans les zones à tendance cellulitiques
  • Perte de centimètres

Il est évident qu’aucun appareil esthétique ne remplacera une activité sportive régulière, ni ne vous permettra d’obtenir des résultats miraculeux sans une hygiène de vie contrôlée. En revanche, trente minutes de clinistep intenses équivalent à une séance allant jusqu’à deux heures de cardio classique à rythme soutenu.

Quelques séances de clinistep peuvent donc être bénéfiques afin de relancer votre métabolisme, d’accélérer la fonte des graisses et de vous faire retrouver le chemin vers la salle de sport.

[thb_gap height= »50″]

Où ?

C’est « A LA CLINIQUE », centre esthétique médicale au cœur de Lausanne (rue centrale 15) que j’affectionne particulièrement, que j’ai découvert et testé grâce à Céline – esthéticienne – les bienfaits de cette méthode.

Ajoutées à ma routine sportive, les quatre séances de Clinistep hebdomadaires m’ont permis de donner un coup de boost à ma diète pré-summer et je dois avouer que j’ai été très surprise par les efforts fournis lors d’une séance.

C’est également Céline, esthéticienne qualifiée au parcours significatif dans le soin de luxe et l’esthétique médicale. qui me prend en charge pour le traitement d’un autre problème de taille qui concerne plus d’une personne; les poils.

Cette année, il le fallait. Cela faisait parti de ma to do list ; je passe à l’épilation définitive.

[thb_gap height= »50″]

Pourquoi laser et pas lumière pulsée ?

En tant qu’esthéticienne, j’ai eu l’opportunité de travailler avec pas moins de cinq machines à lumières pulsées différentes, offrant toutes des résultats plus ou moins probants.

Ce qu’il est nécessaire de comprendre, c’est que nos poils, aussi disgracieux soient-ils, ont une fonction et une « mission » précise. S’il était si simple de s’en débarrasser définitivement, cela se saurait.

La lumière pulsée à des effets très positifs, notamment pour ses effets anti-âge et tonifiant mais également pour sa capacité à ralentir la pousse du poil sur une durée plus ou moins longue (quelques mois ou quelques années), voir l’éradiquer quasi totalement, chez certains sujets. Cependant, afin de mettre un maximum de chances de mon côté, j’ai préféré opter pour un traitement au laser médical car sa puissance est jusqu’à cinq fois supérieure à celle d’une lumière pulsée.

Céline a été formée par un médecin et dispose d’autorisations médicales à l’utilisation du laser Alexandrite (considéré comme le laser le plus efficace en matière d’épilation définitive) sur la clientèle lors du traitement d’épilation définitive.

Le faisceau de lumière produit par le laser traverse le poil et se converti en chaleur dans le but de détruire le bulbe pileux. Le laser émet une lumière invisible composée d’une seule longueur d’ondes qui est attirée par la mélanine du poil. Elle cible ainsi les pigments situés dans le follicule pileux. Une fois absorbée par la racine du poil, cette lumière se transforme en chaleur et va détruire le bulbe pileux.

Afin d’éliminer définitivement le poil, celui-ci doit se trouver en phase anagène (phase de pousse, lorsque le poil est croché à sa racine). Sur la totalité des poils présents dans une zone traitée, seul 10% à 20% se trouvent en phase anagène. C’est pourquoi plusieurs séances sont nécessaires, entre 6 et 10, espacées généralement de 6 semaines.

L’utilisation de ce laser est privilégiée sur les zones où les carnations du poil et de la peau présentent une forte différence. En revanche, il existe de récentes technologies permettant le ralentissement voir l’élimination des poils clairs sur peaux claires, et foncés sur peaux foncées.

[thb_gap height= »50″]

Alors est-ce que ça fait si mal que ça ?

Etant une grosse douillette, j’ai beaucoup appréhendé le test laser. Après avoir sursauté, on réalise que c’est en fait plus de peur que de mal. La première séance complète a été quasiment indolore et très rapide.

Evidemment, cela n’est pas le moment le plus agréable que l’on puisse passer, mais en comparaison à une épilation traditionnelle, c’est une réelle partie de plaisir !

Si vous souhaitez procéder à l’épilation par laser, sachez que les zones traitées doivent être préservées de tout contact avec le soleil durant quinze jours avant et quinze jours après la séance, puis doivent être protégées par protection intégrale durant plusieurs semaines. Pour les zones telles que le torse, le dos, les jambes ou le visage, il est donc préférable de patienter jusqu’au début de l’automne.

En tout les cas, il n’est pas trop tard pour prendre les choses en mains et se préparer à l’été et aux vacances.

Si vous souhaitez découvrir le centre « A la clinique »,  n’hésitez pas à profiter de leurs offres avantageuses décrites sur leur site internet.

Il est également possible d’y effectuer de nombreux soins esthétiques médicaux au-delà des technologies précitées ; tels que les peelings médicaux du visage ou les injections d’acide hyaluronique, effectués par le Dr Blum.

Alors pourquoi ne pas franchir le pas et s’autoriser un petit coup de pouce pour se sentir bien ?

[thb_gap height= »50″]

Bénéficiez de l’offre parrainage « A la clinique »

Présentez-vous de la part de SOCIALIZE MAGAZINE et 20% vous seront déduits sur les prestations esthétiques et abonnements, hors offres actuelles.

Rendez-vous le 14 juin pour un after-work aux couleurs de la médecine esthétique dans leur centre situé en plein Lausanne, si vous souhaitez en savoir plus sur les techniques d’injections : inscriptions et contact sur www.alaclinique.ch

[thb_gap height= »50″]
Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Voir les commentaires

Laisser un commentaire