fbpx
Vous lisez en ce moment
Ainsi fut la plus longue nuit de Game of Thrones

C’est dans la nuit de dimanche à lundi que l’un des épisodes les plus attendus de Game of Thrones, l’épisode 3 de la saison 8, s’est dévoilé aux francophones sur OCS et RTS. C’était l’épisode le plus long de la série – 82 minutes! – et filmé sur 55 nuits. De quoi annoncer la couleur!

Attention, cet article contient

« Que dit-on au dieu de la mort? Pas aujourd’hui. »

La guerre des trônes est l’une des séries les plus discutées sur Youtube, sur les réseaux sociaux et autres médias en ligne, n’en déplaise à certains médias traditionnels. Tout l’art de HBO et des producteurs de la série est de s’assurer que, malgré toutes les théories spéculatives que l’on peut retrouver sur internet, comme ce fut le cas pour l’épisode The Long Night, cela n’impacte pas l’intérêt envers la série. D’ailleurs, la liste des victimes est longue, mais pas aussi complète que l’annonçait justement certaines théories. Est-ce si important?

The Long Night a été réalisé par Miguel Sapochnik, le même que celui du célèbre épisode Battle of the Bastards (qui a remporté sept Emmys!) et de Hardhome. On savait que ce serait le plus long épisode, avec 82 minutes, de la série. L’un des plus importants également en raison de son arc narratif et des enjeux. Point culminant de la lutte entre la vie et la mort, entre les vivants et les morts-vivants, cet épisode nous permet de clore – en principe – la guerre entre le royaume de glace et de feu pour se concentrer, lors des trois derniers épisodes de la série sur la véritable lutte, celle pour le pouvoir et le trône de fer.

© HBO

La huitième saison de Game of Thrones est un jeu de patience, l’aboutissement de près d’une décennie de fidélité à cette série désormais culte. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce troisième épisode est une réussite pour le New York Times, « la bataille de Winterfell a dépassé toutes les attentes« !

En effet, le développement en crescendo de The Long Night, de la tension nerveuse et silencieuse des premières minutes asphyxiantes à la tension assourdissante des derniers moments de l’épisode ont garanti un effet spectaculaire. L’un des climax a d’ailleurs été la chute du principal antagoniste.

 

Voir aussi


Valar morghulis, Valar dohaerys

L’autre effet est ce que cet épisode laisse présager pour sa suite. Ce qui est dorénavant en jeu, c’est un retour à ce qui a été à l’apogée de la série : une histoire d’intrigues de palais et de gestion politique et militaire avec un parfum de magie. Au cours des trois prochaines semaines, les épisodes garderont une durée exceptionnellement longue ; soit entre 78 et 80.

© HBO

Entre dragons et combats de nuit (ce qui a suscité des critiques des spectateurs d’OCS en raison de la qualité médiocre de la diffusion sur leur plateforme), les scènes se sont teintées de cendres de neige, de sang, de lueur bleutée par la nuit et un château mythique entouré de flammes et de zombies.

Dans les semaines à venir, il est certain que les théories vont encore enfler. Les médias quels qu’ils soient vont encore aborder la bataille à venir de Castral Roc, le jeu des chaises musicales du trône de fer et, enfin, la destinée de Westeros. Mais nul doute qu’en chemin, nous perdrons encore des personnages emblématiques comme ce fut le cas lors de cet épisode exceptionnel The Long Night.

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
2
J'adore
5
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire