fbpx
Vous lisez en ce moment
Anderson Paak « Malibu » de la soul dans les veines

Ce californien de 29 ans fait partie des ces artistes qui captivent l’attention dès la première écoute. Sa voix éraillée et soul vous donne envie d’aller plus loin.

[thb_gap height= »50″]

Qui est-il ?

Nommé révélation rap 2015 avec son premier album « Venise » paru en octobre 2014, Anderson Paak fait monter la température avec un son groovy/soul qui nous projette sans difficulté dans un univers varié entre influences gospel, funky et beats hybrides. Avec des apparitions sur pas moins de 6 chansons sur le dernier album de Dr Dre « Compton », Anderson Paak devient « la touche séduction ». Depuis peu, il a d’ailleurs confirmé sa signature sur le label de Dr Dre.

[thb_gap height= »20″]
[thb_gap height= »20″]

Notre critique

Janvier 2016, il nous livre son 2e album « Malibu ». Et l’album est à la hauteur des attentes !

A l’image de sa pochette, il nous livre 16 pistes personnelles qui nous plongent dans ses souvenirs, livrés langoureusement au rythme des vagues. On a plus qu’à se laisser aller sur le sable chaud d’une plage de Malibu. Un voyage sans escale !

Blues, rap, funk ou soul, tous les styles musicaux s’entremêlent au son des guitares, synthé, lourdes basses et beats de manière cohérente tout en sachant garder sa singularité.

On peut également saluer la richesse des collaborations sur cet album, et pas des moindres, puisqu’on peut citer entre autres, BJ the Chicago Kid, School Boy ou encore The Game.

Voir aussi


« Malibu » est un album frais et entrainant que l’on peut qualifier de Great Black Music. En solo ou à partager entre amis, il nous injecte une dose de bonne humeur et de légèreté. Addictif, il prendra aisément une place de référence musicale dans son genre.

A consommer sans modération à toute heure de la journée !

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire