fbpx
Vous lisez en ce moment
Calvin Harris « Funk Wav Bounces Vol. 1 » – La meilleure bande-son des vacances estivales 2017

Impossible d’être passé à côté de la plus belle surprise de cet été. Le producteur Calvin Harris se métamorphose à la faveur d’un funk aux notes décontractées pour son dernier album « Funk Wav Bounces Vol. 1 ». L’album chuchote les vagues, embrasse le soleil et respire l’ambiance chill d’un barbecue. En somme, la quintessence de l’été.

Qui est-il ?

Surnommé le roi de l’électro-pop, de son vrai nom Adam Richard Wiles, ce musicien écossais de 33 ans, voit le jour le 17 janvier 1984 à Londres. Il découvre la musique électro alors qu’il n’est encore qu’un adolescent et enregistre ses premières démos. A l’âge de 21 ans, il prend le pseudonyme de Stouffer et sort son premier EP. C’est en sortant des titres sur son MySpace qu’il se fait remarquer par les maisons de disques Sony BMG et EMI. De 2006 à 2010, il est autant chanteur que producteur sur ses deux premiers albums « I Created Disco » (dont le premier single « Acceptable in the 80’s » retient l’attention du public) et « Ready For The Weekend », puis s’embarque dans une tournée aux côtés de Faithless. Cette période marque également les nombreuses collaborations avec des artistes de renommée mondiale tels que Kylie Minogue, mais c’est bel et bien en 2011 que le nom de Calvin Harris se pose sur toutes les lèvres grâce au succès planétaire de « We Found Love » concocté avec l’équipe de Rihanna. Il assure les premières parties de la chanteuse et se place au rang de DJ superstar.

Avec son 3ème opus « 18 Months », Calvin Harris aligne de beaux featurings (Ne-Yo, Kelis, Ellie Goulding) et marque son entrée dans le Billboards Hot 100 aux Etats-Unis avec son deuxième single « Feel So Close ». L’album « Motion » en 2014, confirme définitivement que sa place n’est plus à prouver et signe la même année un contrat pour une résidence de trois ans à Las Vegas. Un succès en amenant un autre, 2015 sera marqué par le véritable carton du morceau « How Deep Is Your Love » en duo avec Disciples.

Premier DJ à être tête d’affiche du prestigieux festival de musique Coachella, sur scène il invite Rihanna et quelques jours après leur prestation scénique ils offrent au leurs fans le morceau « This Is What You Came For », un des tubes de l’été dernier.

DJ le mieux payé au monde selon le dernier classement du magazine américain Forbes devant le néerlandais Tiësto et le duo The Chainsmokers, il dévoile le 30 juin dernier son 5ème album « Funk Wav Bounces Vol.1 » et prouve qu’il faut s’attendre à l’inattendu proposant un son plus urbain que dance.

Critique

Sur ce nouvel opus, Calvin Harris change de direction artistique et réunit pas moins de 21 des meilleurs artistes de toute une génération sur un total de dix morceaux. Au-delà du nombre de collaborations, notre DJ No 1 s’avère être un maestro exceptionnel. L’album frappe les bonnes notes et met en valeur chaque intervention. L’électro savamment lovée aux notes funky, s’inspire du boogie des années 1980 suivant son évolution chronologique, et s’avère être la bande sonore parfaite de l’été 2017.

D’entrée on retrouve Frank Ocean et les Migos sûr « Slide », ScHoolboy Q, PartyNexDoor et D.R.A.M rassemblés pour le morceau hyper frais « Cash Out », et un magnifique trio sur le motivant « Heatstroke » avec Young Thug, Pharrell Williams et Ariana Grande. Et hop ! D’un coup de baguette magique, trois morceaux suffisent à balayer grisaille et inquiétudes. Calvin Harris met en jeu sa polyvalence et exploite à merveille la mutation temporelle d’une atmosphère funky et estivale construite au travers d’un kaléidoscope d’ambiances légères.

La liste est encore longue, Travis Scott et A-Trak assurent avec le jovial « Prayers Up »Snoop Doog, John Legend, John Stephens et Takeoff surfent sur « Holiday ». Nicki Minaj adoucit son flow acéré sur un beat énergique et frais nommé « Skrt On Me ». Katy Perry et Big Sean en compagnie de Pharell Williams sur l’entêtante rythmique « Feels », ou encore Kehlani et Lil Yachty avec « Faking it », morceau plus émotionnel et réservé. Un casting cinq étoiles aussi long qu’impressionnant.

Pour ce qui est des découvertes, il faudra se pencher sur « Rollin », résultat d’un équilibre entre une robotique autotunée de Future alliée à la soul de Khalid, seulement âgé de 19 ans et plein d’avenir. Ou encore la talentueuse canadienne-colombienne Jessie Reyez qui clôture l’album sur le séduisant et fumant « Hard to Love ».

La simplicité avec laquelle on intègre l’ambiance de l’album sans pour autant avoir l’impression d’écouter des tubes, reflète parfaitement la complexité du travail effectué en backroom par Calvin Harris. Hédonisme solaire, importance de l’insignifiant glorifié avec sophistication, un album salutaire synonyme de la Bella Vita. On clôture donc l’été 2017 sur un rétro-groove parfait !

Vivement l’été prochain avec un « Funk Wav Bounces Vol.2 ».

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire