fbpx
Vous lisez en ce moment
La déferlante Pokémon GO

La déferlante Pokémon GO

Depuis quelques jours, voire quelques semaines, il est impossible de passer à travers la folie Pokémon GO qui est en train de s’emparer des enfants mais aussi des adultes. Retour sur un phénomène qui risque de faire des émules.


Pour la génération des années 90, le dessin animé Pokémon fait certainement partie des souvenirs d’enfance, au même titre que le Club Dorothée (et les séries de dessin animé y relatives comme Dragonball, Saint Seiya et autres) pour la génération des années 80. Il est donc parfaitement compréhensible qu’il existe un énorme engouement pour la nouvelle app Pokémon GO.

Pokémon GO est une application mobile utilisant la réalité augmentée et permet « d’attraper des Pokémon » qui apparaissent sur l’écran. Le but de l’application est exactement le même que le dessin animé et l’action se déroule de la même manière: les joueurs reçoivent des notifications chaque fois qu’un Pokémon est proche d’eux et sont mis au défi d’aller l’attraper. Son emplacement est indiqué sur une carte virtuelle, et pour l’attraper, le joueur doit toucher l’élément sur l’écran et peut parfois devoir faire un long trajet à pied.

L’application, qui est un véritable phénomène, a été lancée le 7 Juillet dernier et a déjà engrangé plus de 14 millions de dollars, permettant aux actions Nintendo de monter en flèche. D’ailleurs, cette folie Pokémon GO a déjà permis à Nintendo d’atteindre le même nombre d’utilisateurs que Twitter. Et bien que l’application ne soit pas disponible dans tous les pays, les fans ont trouvé un moyen de contourner le problème en se rendant sur le site de Pokémon GO, pouvant ainsi télécharger directement l’application.

En ce qui concerne les caractéristiques du jeu, au-delà de la « chasse » aux Pokémons, il existe des « gymnases » pour former ses Pokémons, ainsi que des PokeStops afin que les joueurs puissent augmenter leurs ressources et améliorer leur performance en tant qu’entraîneurs.

Bien que Pokémon Go soit un succès peu à peu intergénérationel, le jeu n’est pas sans risque. Il existe déjà des rapports d’accidents mais aussi des plaintes pour des accès à des lieux limités tels que les hôpitaux, les musées, les postes de police, même le camp de concentration d’Auschwitz, tout cela dans le but d’attraper un Pokémon.

Si vous souhaitez rejoindre la première communauté suisse, la plateforme Pokego.ch a dernièrement été lancé et permet à ses utilisateurs d’échanger sur le site mais aussi sur ses comptes des réseaux sociaux.

Si vous voulez comprendre comment fonctionne Pokémon GO, The Verge a publié un tutoriel 9 minutes sur le jeu.

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire

© 2020 SOCIALIZE MAGAZINE. Socialize® est une marque déposée appartenant à Elitia Group Sàrl.
Scroll To Top