fbpx
Vous lisez en ce moment
Escapade avant Noël – 3 hôtels design à 3h de Lausanne : Strasbourg

La semaine dernière nous vous avons fait découvrir Dijon et l’hôtel « Vertigo », un quatre étoiles design et trendy en plein cœur de la cité des Ducs de Bourgogne. Cette semaine, on reste en France, mais on part plus au nord et plus à l’est, direction Strasbourg.

A quelques jours de l’ouverture du marché de Noël le plus couru d’Europe, il faudra être chanceux pour obtenir une chambre à Strasbourg. Mais qui ne tente rien n’a rien ! Et au pire, faites cette escapade alsacienne au printemps, lorsque les fleurs sont de sortie et les décorations de Pâques posées aux fenêtres.

 

La « Cour du Corbeau » à Strasbourg : le plus luxueux

Strasbourg, c’est la capitale de l’Alsace, de l’Europe et d’une certaine vision de l’art de vivre et de la gastronomie. Sous ses airs de ville médiévale, Strasbourg a tellement plus à offrir que la Petite France et le Parlement européen. On la visite en vélo, on se repose sur les quais de l’Ill, on passe de bars et tavernes et de « stub » en brasseries. On y mange de la choucroute, des flam’s, des kougelhopfs, des baeckeofes et tout un tas de plats aussi imprononçables qu’indigestes – si l’on en abuse. Et quand on a fini tout ça, on flâne de musées en expositions, au milieu des hordes d’étudiants venus des quatre coins de l’Europe. A 3h30 de Lausanne, Strasbourg est une ville d’Art, d’Histoire, de surprises et de modernité !

La « Cour du Corbeau » est un point de départ idéal, juste à l’extérieur de l’île centrale de Strasbourg.

 

Entre art, Histoire et modernité

Le symbole de cette parfaite symbiose entre art, histoire et modernité, c’est l’hôtel « Cour du Corbeau ».

Vous entrez ici dans un bâtiment de 1528, alors autant vous dire que les murs flanchent, les poutres ne sont plus très droites et l’hôtel a une âme bien palpable. Depuis le 16e siècle, la « Cour du Corbeau » – qui s’appelait alors « Zum Rappen » – accueille les voyageurs de passage à Strasbourg. L’auberge a vu dormir dans ses murs le Duc de Bavière, l’Empereur d’Allemagne Joseph II ou encore le Roi de Prusse, Frédéric le Grand. Tout ce beau monde a fait le succès de l’hostellerie jusqu’au 19e siècle, avant que « Zum Rappen » ne ferme ses portes et ne laisse le bâtiment à une verrerie qui, elle, abandonnera les lieux en 1982 !

Il faudra attendre 2006 pour que des hôteliers acceptent de donner une nouvelle vie à cette bâtisse historique. Des milliers d’euros, deux ans de travaux et des réfections de fond en comble pour permettre d’ouvrir en 2009 l’un des hôtels les plus luxueux de Strasbourg : la « Cour du Corbeau » !

L’hôtel est situé au fond d’une cour intérieure, juste à côté de l’île centrale de Strasbourg : au calme et pourtant à deux pas de la cathédrale, des bars, des restos, des touristes, etc. Et en plein cœur du quartier « hipster » de la ville.

Les travaux de 2006 ont su garder intacte le charme du bâtiment avec ses colombages, ses murs tordus et ses couloirs tarabiscotés. Tout juste les ont-ils sublimés avec un éclairage magnifique la nuit, des couleurs vives à l’intérieur et une décoration « chic-bourgeois-contemporain-minimaliste ». La preuve en est, vous êtes sûrs de voir des touristes entrer dans la cour pour voler une photo, tellement le lieu est beau !

Les chambres sont spacieuses et ressemblent toutes à des suites avec leurs poutres apparentes, leur grand couloir, leur immense salle de bains – avec douche ET baignoire !- et leur vue sur les toits de Strasbourg. Avec un peu de chance vous aurez peut-être même une vue sur la cathédrale ou l’Ill, si romantique.

Seul hic, l’absence de spa, regrettable pour le prix et le standing. Mais le petit-déj « boutique » vous fera vite oublier tout ça. Quant à Strasbourg, vous voudrez y revenir plus vite que prévu !

  • Le petit + : L’impression de vivre l’Histoire. Le bâtiment vieux de plus de 400 ans possède une âme qu’aucun autre hôtel design ne saura rendre.
  • A faire en route : L’Alsace est merveilleuse, entre collines et vignes. Arrêtez-vous à Kaysersberg et Riquewihr, sur la route des vins.
  • Où manger ? Si vous cherchez un petit restaurant cosy et chaleureux, allez à la « Perle des Saveurs », rue des Dentelles. C’est au cœur de la Petite France. On y mange divinement et l’architecture tarabiscotée du lieu donne l’impression de manger dans l’appart’ de quelqu’un !
  • Où boire un verre ? Pour une bière, direction « La Lanterne », l’une des dernières brasseries artisanales du centre de Strasbourg. Ambiance étudiante et jeune, voire trop jeune. Pour un cocktail, testez « l’Alchimiste ». C’est le seul endroit où vous pourrez réellement goûter aux potions de sorcières et au sang de crapaud. De quoi réveiller le zombie qui sommeille en vous !

Prochaine étape, Milan ! A la découverte du Duomo et des boutiques de luxe de la capitale lombarde, le tout dans un ancien entrepôt d’usine reconverti en hôtel design et en paradis pour artistes et « bobos » milanais.

Quelle est votre réaction
bof bof
0
Content.e
0
excité.e
0
J'adore
0
Pas fan
0
Aucun commentaire (0)

Laisser un commentaire